Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

Pour mieux comprendre la transmission du virus chikungunya par le moustique tigre

[ad_1]

Dans ce travail, les scientifiques ont étudié le couple moustique-tigre Aedes albopictus prélevées dans la région lyonnaise et la souche du virus chikungunya responsable de l’épidémie à La Réunion en 2005-2006. Lorsque le moustique se nourrit de sang infecté, le virus se retrouve d’abord dans l’intestin, puis se propage dans toute la cavité générale du moustique jusqu’à atteindre les glandes salivaires. Cette présence au niveau des glandes salivaires est nécessaire à l’éventuelle transmission du virus par le moustique lors d’une piqûre ultérieure. Cette capacité du moustique à s’infecter au point de transmettre un virus est appelée compétence vectorielle ; elle est influencée par différents facteurs.

Une nouveauté : l’étude de la dynamique du virus dans le vecteur en fonction de la virémie de l’hôte piqué

Ici, les chercheurs ont suivi la présence du virus chez les moustiques et leur compétence vectorielle tout au long de leur vie, de 2 jours à 20 jours. Ils ont utilisé 3 doses différentes de virus pour l’exposition orale des moustiques, correspondant à des doses réalistes de virus présent dans le sang d’un humain infecté (les humains ont en effet une virémie variable en qualité et en durée). Ils ont ainsi mesuré l’infection (étape d’entrée du virus dans l’intestin du moustique), la dissémination (la sortie du virus de l’intestin vers la cavité générale du moustique) et la transmission (le passage du virus dans la salive du moustique).

Les résultats montrent que l’infection du moustique dépend fortement de la dose mais pas du temps post-exposition au virus exprimé en jours (dpe).
Dissémination dépend à son tour de la dose et du temps (jpe), même si finalement 100 % des moustiques infectés finissent par présenter une infection disséminée, quelle que soit la dose de virus.
La présence du virus dans la salive, et donc la transmission le potentiel dépend principalement du temps (jpe), mais pas de la dose même si à la dose la plus élevée de virus, 50% des individus sont devenus contagieux au bout de 3,5 jours alors qu’il faut attendre 7,5 jours pour atteindre ce chiffre à la dose la plus faible.
Sur la base de ces données expérimentales relatives à la dynamique intra-vecteur, des simulations épidémiologiques ont été réalisées, et l’ensemble de ces éléments confirment le fort potentiel épidémique du virus chikungunya lors de sa transmission par Aedes albopictus en France.

Ce preuve de concept constitue une avancée dans la manière de concevoir des expérimentations sur les arbovirus, avec la mise à disposition de la communauté scientifique de la méthodologie se concentrer en permettant UN suivi dynamique de l’infection chez le vecteur. Les scientifiques avoir choisi de publier leur résultats dans Peer Community Journal (PCI), un initiative de des chercheurs INRAÉ*. Base sur de la évaluations par les pairs, articles validé ainsi que des évaluations et des données, des codes et des scripts en rapport sont déposé librement accessible. PCI ouvrechemin a un réappropriation par les chercheurs de leur système d’évaluation et de publication et d’une grand transparence dans la chaîne de production de la connaissance.

Référence

Dynamique intra-vecteur du Chikungunya dans Aedes albopictus de Lyon (France), lors d’une exposition à une gamme de doses de type virémie humaine, révèle la permissivité de la barrière anti-vecteur et soutient le potentiel épidémique local
Barbara Viginier, Lucie Cappuccio, Céline Garnier, Edwige Martin, Carine Maisse, Claire Valiente Moro, Guillaume Minard, Albin Fontaine, Sébastian Lequime, Maxime Ratinier, Frédérick Arnaud, Vincent Raquin
medRxiv 2022.11.06.22281997 ; est ce que je: https://doi.org/10.1101/2022.11.06.22281997
Maintenant publié dans Journal communautaire des pairs est ce que je:
10.24072/pcjournal.326


Virémie est la quantité de virus présente dans le sang.

[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button