Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Popularité grandissante des « stylos à cire » : un fléau dans les écoles québécoises

[ad_1]

Les interventions de la police québécoise dans les écoles en raison des « wax pens », ces appareils de vapotage utilisant de la cire de cannabis concentrée, ont explosé au cours de la dernière année.

D’une quinzaine l’an dernier, ils seront plus de 50 en 2023, alors que l’année n’est pas encore terminée. La disponibilité de l’appareil, bien qu’il soit illégal au Québec, provoque un véritable « fléau » dans certaines écoles.

Constatant de plus en plus de jeunes ivres en plein milieu de classe, plusieurs directions d’école ont également demandé au Service de police de la ville de Québec (SPVQ) d’intervenir auprès de leurs élèves.


Pierre-Luc Plamondon, lieutenant de l'unité d'intervention jeunesse au SPVQ et Martin Soucy, capitaine du module Crimes en réseau à la Police de Québec.

Jérémie Bernier

Pierre-Luc Plamondon, lieutenant de l’unité d’intervention jeunesse au SPVQ et Martin Soucy, capitaine du module Crimes en réseau à la Police de Québec.

«C’est un gros problème. (…) Comme le taux de cannabis est excessivement élevé, de 85 % à 95 %, l’effet est énorme », explique Pierre-Luc Plamondon, lieutenant de l’unité d’intervention jeunesse du SPVQ.

Un produit du cannabis vendu à la SQDC aura généralement un taux de THC compris entre 5 % et 30 %. Plusieurs étudiants ont également dû être pris en charge voire hospitalisés après avoir consommé ces produits.

La nouvelle mode

Sur tout le territoire de Québec, tant dans la rue que dans les écoles, environ 2 000 « stylos à cire » ont été saisis par les policiers depuis 2022. Or, l’année précédente, les forces policières de l’ordre n’avaient mis la main que sur une quinzaine d’appareils. de ce type.

« C’est certes très présent dans la région, mais on l’a vu venir. Cela confirme les inquiétudes des milieux scolaires, même si les élèves s’approvisionnent souvent à l’extérieur », indique Martin Soucy, capitaine du module Crimes en réseau à la Police de Québec.


Les appareils peuvent facilement être cachés dans une trousse en classe.

Jérémie Bernier

Les appareils peuvent facilement être cachés dans une trousse en classe.

Plusieurs de ces appareils ressemblent d’ailleurs à un appareil de vapotage ordinaire ou même à un stylo, les élèves peuvent facilement les cacher dans une trousse, à l’insu des professeurs.

« Les gens pensent que c’est fabriqué dans des environnements contrôlés, mais une grande partie est fabriquée, dans les sous-sols, de façon artisanale », prévient M. Soucy.

Interventions liées au « stylo à cire » dans les écoles

2022 : 14

2023* : 51

*À compter d’octobre 2023

« Stylo à cire » saisi au Québec

2021 : 14

2022 : environ 1000

2023* : environ 1000

*À compter d’octobre 2023

Source : SPVQ

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button