Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Planète bleue, idées vertes | Un couvent reconverti se chauffera avec de la chaleur recyclée

[ad_1]

Un véritable saut vers l’avenir s’effectue dans l’ancien couvent des Petites Sœurs de la Sainte-Famille de la ville de Sherbrooke, adossé au mont Bellevue. Au cœur des fondations de l’ancien gymnase des religieuses, une gigantesque matrice de recyclage de chaleur est sur le point d’être activée et permettra de chauffer entièrement un nouveau projet immobilier, notamment des logements réservés aux mères célibataires. D’où vient cette chaleur ? Un ordinateur quantique puissant.




Il faut traverser un dédale de couloirs, traverser l’ancienne grande chapelle, descendre quelques escaliers, puis emprunter un vieil ascenseur pour découvrir les installations de l’ancien gymnase. En apparence, la salle ressemble à une salle de serveurs informatiques d’une grande entreprise technologique. Mais en réalité, il s’agit du système nerveux central d’une boucle énergétique fonctionnant à partir des dégagements thermiques d’un centre de calcul quantique hybride. Un ordinateur dont le fonctionnement dégage beaucoup de chaleur, qui sera donc recyclée.

Planète bleue, idées vertes | Un couvent reconverti se chauffera avec de la chaleur recyclée

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Matthieu Cardinal, promoteur du projet immobilier Quartier Humano, dans le quartier en pleine transformation de l’ancien couvent des Petites Sœurs de la Sainte-Famille, à Sherbrooke

Un jour – peut-être dans un avenir pas si lointain – on pourrait penser qu’il sera possible de chauffer une ville entière grâce à la chaleur recyclée, selon le promoteur du projet immobilier Humano District, Matthieu Cardinal, de First Real Estate Services. . L’instigateur du projet s’est associé à plusieurs partenaires pour recycler la chaleur, notamment l’Université de Sherbrooke et des entreprises spécialisées en physique quantique.

Comme récupérer la chaleur d’un four

« Cela semble surréaliste, mais c’est le début d’une belle histoire. C’est un peu comme si quelqu’un partait avec l’idée de récupérer la chaleur émanant de la cuisson d’un plat au four pour la redistribuer dans d’autres bâtiments », explique le vice-recteur à la valorisation et au développement. partenariats de l’Université de Sherbrooke, Vincent Aimez, directement impliqué dans le projet avec son équipe d’experts universitaires.

Christophe Rodrigues est responsable de la conception technologique chez Exaion Groupe EDF, dont l’ambition est de produire une énergie neutre en gaz à effet de serre (CO).2). Tout cela en recyclant la chaleur. Il supervise le projet Quartier Humano en collaboration avec plusieurs experts, dont ceux de l’OBNL PINQ⁠2 (Plateforme québécoise d’innovation numérique et quantique). L’organisme est mandaté par le gouvernement du Québec pour accélérer la transformation numérique des entreprises. C’est PINQ⁠2 qui exploite l’ordinateur quantique au cœur du projet immobilier de l’ancien couvent.

Planète bleue, idées vertes | Un couvent reconverti se chauffera avec de la chaleur recyclée

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Christophe Rodrigues, responsable de la conception technologique chez Exaion Groupe EDF, dans le gymnase de l’ancien couvent qui abrite le système de recyclage de la chaleur

En révélant à La presse le système de recyclage de chaleur qui sera bientôt mis en service, M. Rodrigues explique qu’il s’agit d’un centre refroidi en circuit fermé avec de l’eau. Concrètement, la chaleur récupérée chauffera l’ancien couvent, les logements et les locaux d’organismes à mission sociale. Chaque unité aura sa propre pompe à chaleur.

« Nous luttons contre le gaspillage de chaleur », résume M. Rodrigues.

Financement

M. Rodrigues explique que le principal enjeu pour étendre ce système à d’autres projets immobiliers, voire à des quartiers entiers, est celui du financement. «C’est extrêmement cher», dit-il. Actuellement, une vingtaine de projets sont en cours au Québec, notamment dans les hôpitaux et les serres agricoles.

Il s’agit d’un investissement initial important, mais qui s’avère payant à long terme.

Christophe Rodrigues, responsable de la conception technologique chez Exaion Groupe EDF

Le vice-recteur Vincent Aimez ajoute que l’Université de Sherbrooke récupère déjà la chaleur des ordinateurs et des foyers pour chauffer son grand campus.

« Nous disposons d’un système de canalisations reliant les différents bâtiments universitaires. C’est bien, mais nous avons décidé de nous demander comment aller plus loin. Au Québec, nous sommes reconnus pour notre électricité à faible coût, notre électricité propre. Il coûte plus cher de le recycler que de le laisser s’envoler dans le ciel. Nous sommes en train d’élaborer des solutions (à ces problèmes), grâce à ce projet immobilier. »

La géothermie volcanique pour chauffer Reykjavik

Ailleurs dans le monde, plusieurs projets sont en cours, notamment au Danemark et en Allemagne, ajoute-t-il. « En Islande, par exemple, nous utilisons déjà l’énergie géothermique volcanique pour chauffer toute la capitale, Reykjavik. »

Le promoteur Matthieu Cardinal ajoute que le partenariat avec l’Université est essentiel à ce projet. « L’énergie électrique du centre de calcul appartient à l’Université de Sherbrooke, explique-t-il. Il est si élevé en termes quantiques qu’il a le potentiel de propulser cette technologie dans toutes les industries du Québec. » Gros avantage : le centre de calcul est si puissant qu’il pourrait gérer le recyclage de la chaleur de toutes les industries du Québec.

Apprendre encore plus

  • L’avenir du chauffage
    Le gouvernement du Québec a annoncé au printemps 2023 un financement de 162 millions pour valoriser les déchets thermiques des grandes installations industrielles. Les émissions industrielles et autres au Québec auraient à elles seules la capacité de chauffer toute la province.

    Source : transition énergétique. gouvernement. qc. Que

    District Humano en bref
    Le projet est situé sur le site de la communauté des Petites Sœurs de la Sainte-Famille, à Sherbrooke, en bordure du campus universitaire et de la future réserve naturelle universitaire du Mont-Bellevue. Superficie du terrain : 25 acres, dont 10 acres donnés à la Ville pour l’usage public et 15 réservés au développement du nouveau quartier. Bâtiments à construire : 600 nouveaux logements multifamiliaux, plus 150 logements dans l’ancien couvent et quelques bâtiments commerciaux pour les entreprises locales. Investissement : 210 millions de dollars pour la partie immobilière et 20 millions pour la boucle énergétique.

    Source : Premiers services immobiliers



[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button