Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Science et technologie

Piégé par Google Maps, un randonneur doit sa vie à un impressionnant sauvetage par hélicoptère : il aurait peut-être mieux fait d’utiliser une carte papier et une boussole

[ad_1]

Actualités JVTech Piégé par Google Maps, un randonneur doit sa vie à un impressionnant sauvetage par hélicoptère : il aurait peut-être mieux fait d’utiliser une carte papier et une boussole

Partager :


En voyage et en randonnée, vous ne jurez que par Google Maps ? L’histoire de ce randonneur malchanceux pourrait vous donner matière à réflexion puisque l’utilisation de l’application a failli lui coûter la vie…

Perdu à cause de Google Maps, un randonneur secouru en hélicoptère

Ceux que la nature ne les a pas dotés d’un minimum de sens de l’orientation le savent : il est très compliqué de se passer des services Google Maps. À tel point que beaucoup ont tendance à se fier entièrement aux instructions données par l’application au risque d’être confrontés à des situations pour le moins périlleuses. Dans certains cas, il vous suffirait de lever les yeux sur votre téléphone pendant quelques secondes pour remarquer le problèmemais dans certaines situations, le problème n’est pas aussi évident.

C’est ce qui est arrivé à un randonneur la semaine dernière. Ce dernier marchait en Colombie-Britannique, province située sur la côte ouest du Canada, et s’est retrouvé coincé dans une zone escarpée, sillonnée de bandes de falaises, au nord de Vancouver. Pour le sauvetage, un hélicoptère a même dû être mobilisé compte tenu de la difficulté d’accès à la zone.


Compléter l’utilisation de Google Maps avec une carte et une boussole pourrait vous sauver la vie

En cause, un chemin affiché par Google Maps n’existe pas dans la réalité mais que le randonneur a quand même « réussi à emprunter ». Depuis le terrain, une ligne pointillée semblait mener directement au flanc de la montagne escarpée et protégée par une falaise, un itinéraire difficile et dangereux, même pour les randonneurs avancés. Google, qui a déclaré que la ligne pointillée était censée être une abstraction de la distance jusqu’au sommet, et non un itinéraire réel, a finalement modifié les directions en réponse.

En réponse au sauvetage de la semaine dernière en Colombie-Britannique, North Shore Rescue a exhorté les randonneurs à utiliser soit une carte papier, soit une application de randonnée spécialement conçue comme Gaia ou CalTopo plutôt qu’une application conçue pour la navigation routière urbaine comme Google Maps. Les randonneurs qui choisissent de naviguer par téléphone doivent toujours avoir sur eux une batterie de rechange, a noté le groupe.

Il est facile de blâmer le téléphone comme étant le problème, et en effet, l’expression « toujours avoir sur soi une carte papier et une boussole » est devenue un leitmotiv chez certains randonneurs à chaque fois que l’un d’eux suit son GPS en cas de problème. Cependant, comme le savent tous ceux qui ont commencé la randonnée avant l’ère des smartphones, naviguer à l’ancienne ne garantit pas une protection contre la perte hors sentier. Tout d’abord, déterminer notre position avec une carte et une boussole requiert des compétences qui ne sont pas innées.

Que vous choisissiez de naviguer avec une carte papier, une application ou un appareil dédié, une meilleure approche consiste à rester prudent lorsque vous empruntez des sentiers inconnus. Si vous vous trouvez dans une forêt ou un désert non balisé, ou si vous remarquez que vous gravissez de manière inattendue un terrain escarpé ou instable, arrêtez-vous. Au lieu de continuer votre chemin, regardez la carte et demandez-vous s’il est temps de reconnaître que vous avez dévié de votre route et de faire demi-tour. Cela pourrait vous épargner un sauvetage inattendu par hélicoptère, une chute prolongée ou une nuit froide et solitaire dans les bois.

[ad_2]

Gn Ca tech

Back to top button