Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Peter Nygard est coupable du viol de quatre femmes

[ad_1]

Peter Nygard est coupable du viol de quatre femmes. C’est la conclusion à laquelle est parvenu dimanche un jury de Toronto.

Le magnat de la mode canadien déchu a été reconnu coupable dimanche de quatre des six chefs d’accusation à l’issue de son procès. Il est acquitté des deux chefs d’accusation de séquestration et de viol de la plaignante.o 3.

Le Manitobain de 82 ans était accusé d’avoir agressé sexuellement cinq femmes, dont une mineure, dans son ancien atelier de mode à Toronto, de 1986 à 2005.

En écoutant le verdict du jury, Peter Nygard est resté stoïque aux côtés de ses avocats. Les jurés n’ont mis que cinq jours pour le déclarer coupable hors de tout doute raisonnable de quatre accusations de viol, après un procès de 25 jours au palais de justice de Toronto.

Peter Nygard, en revanche, est acquitté du viol de l’une des cinq femmes et de la séquestration de la victime.o 1.

Après des années de silence, les cinq victimes ont porté plainte à la police de Toronto en 2021 grâce au mouvement #MeToo. Leur identité est protégée par une interdiction de publication.

C’est une victoire pour la Couronne, qui avait dépeint l’accusé comme un homme de pouvoir qui n’hésitait pas à attirer des jeunes femmes, et même mineures, pour les violer dans son ancien quartier général de Toronto.

A l’extérieur du tribunal, le procureur Neville Golwalla s’est dit à la presse satisfait et a remercié les plaignants d’avoir eu le courage de témoigner contre Peter Nygard.

Le procureur de la Couronne, Neville Golwalla, s’est dit satisfait du résultat alors qu’il quittait le tribunal dimanche.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui/CBC

Un appel déjà à l’étude

L’avocat de la défense Brian Greenspan s’est toutefois dit déçu du verdict, affirmant qu’il envisageait de faire appel.

Il a notamment cité la décision du juge sur la requête préalable au procès concernant l’admissibilité d’une preuve de faits similaires dans cette affaire.

Ces faits concernent les allégations de quatre autres femmes dont les propos n’ont pas donné lieu à des accusations criminelles supplémentaires : trois victimes présumées et une quatrième qui affirme avoir été violée aux Bahamas et qui ne peut donc pas porter plainte au Canada.

Ceux-ci peuvent être présentés lors d’un procès pour confirmer un modèle de comportement d’un accusé afin de prouver que les accusations criminelles dont il fait l’objet peuvent être vraies. Toutefois, l’existence de ces quatre femmes n’a jamais été mentionnée au jury.

Ces faits similaires ont un aspect non négligeable dans ce type de procès puisqu’ils peuvent dicter le cours des délibérations et donc la nature du verdict.explique M. Greenspan.

Il a ajouté qu’il doit d’abord revoir les instructions du juge puisque c’est la seule façon de comprendre le verdict du jury.

Nous devons d’abord évaluer si la question des faits similaires est pertinente pour qu’un appel soit justifié.il a dit.

Réaction de Kai Nygard

Le fils de Peter Nygard, Kai Nygard, qui n’a pas témoigné dans ce procès, s’est dit très satisfait du verdict, lui qui est en désaccord avec son père depuis des années.

Il estime toutefois que ce verdict n’est que la pointe de l’iceberg, car son père a agressé beaucoup plus de femmes, selon lui, à l’extérieur du Canada.

La majorité des allégations de viol ont eu lieu aux Bahamasa-t-il déclaré, disant que son père est un monstre.

Kai Nygard gesticule devant les micros des médias.

Kai Nygard a participé dimanche à un point de presse.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Il a ajouté que certains patrons de la société Nygard International ne pouvaient ignorer ce qui se passait dans les différents ateliers du designer à travers le monde. Certains ont probablement même joué le rôle d’animateur auprès de mon pèreil ajouta.

Kai Nygard a appelé les femmes qui connaissaient son père à se présenter à la police si elles pensaient avoir été agressées dans le passé.

Une action civile a été déposée par au moins 85 femmes contre Peter Nygard aux États-Unis.

Mon père fait face à plus d’accusations pénales et civiles qu’Epstein, Weinstein et Cosby réunisil a continué.

Ce verdict de culpabilité est une première victoire, justice sera rendueil croit néanmoins.

Position de la couronne

Les procureurs ont démontré au cours du procès que Peter Nygard avait utilisé le même mode opératoire d’une victime à l’autre en les attirant dans son ancien atelier sous des prétextes tels que des entretiens d’embauche ou des visites guidées de son siège.

Ils avaient notamment expliqué en détail que les cinq femmes avaient été agressées dans la même suite le 5e étage du bâtiment, qu’ils avaient comparé à une pièce secrète d’où il était impossible de s’échapper en raison d’un ensemble de portes camouflées derrière des murs en miroir.

Une chambre avec des morceaux de bois et un lit recouvert de fourrure.

La suite finlandaise de Peter Nygard au 5ème étage de son ancien atelier de mode, situé au centre-ville de Toronto. (Photo d’archives)

Photo : Radio-Canada / CBC (archives)

La première plaignante était une actrice de 26 ans tandis que Peter Nygard en avait 48. Le viol a été commis le 3 décembre 1989 après un concert des Rolling Stones au SkyDôme.

La deuxième plaignante était une jeune fille de 16 ans tandis que Peter Nygard en avait 63. L’agression sexuelle s’est produite lors d’un viol collectif de trois personnes à une date non précisée au cours de l’hiver 2004-2005.

La troisième plaignante était une hôtesse de 24 ans, tandis que Peter Nygard avait 56 ans. La plaignante affirmait que l’agression avait été perpétrée en septembre 1997 lors d’une orgie organisée à son insu alors que la créatrice avait demandé à travailler comme serveuse. Nygard a été acquitté de cette accusation.

Un bâtiment moderne au centre-ville de Toronto.

Ancien siège social de Peter Nygard à Toronto, avec une salle privée au cinquième étage.

Photo : Radio-Canada / CBC (archives)

Le quatrième plaignant était un chef de projet informatique. Elle avait 26 ans et Peter Nygard, 46 ans. Le viol a été commis à une date indéterminée au cours de l’été 1988, lors d’un faux entretien d’embauche dans l’entreprise de mode.

Le cinquième plaignant était un présentateur de télévision et un jeune créateur de mode. Elle avait 21 ans et Peter Nygard 47 ans. L’attaque a eu lieu fin janvier ou début février 1988.

Lors de son témoignage, elle était accompagnée d’un chien de thérapie en raison de ses problèmes de stress et d’anxiété. Elle était la seule à affirmer avoir été détenue contre son gré après l’agression mais le jury ne l’a pas crue sur ce sujet.

Position de défense

L’avocat de Peter Nygard, Brian Greenspan, a tenté de semer le doute dans l’esprit des jurés en montrant que les plaignants avaient eu des trous de mémoire dans leur témoignage et que certains d’entre eux ne se souvenaient plus de la date exacte à laquelle ils disent avoir été agressés.

Il a également relevé des incohérences dans leurs déclarations, voire des contradictions entre ce qu’ils avaient dit à la police puis lors du procès.

Brian Greenspan, l'avocat de Peter Nygard, entre au palais de justice le 26 septembre 2023.

Brian Greenspan, l’avocat de Peter Nygard, entre au palais de justice le 26 septembre 2023 pour le début des audiences.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

M. Greenspan avait également souligné que la suite de Peter Nygard dans son ancien atelier de mode n’était pas un repaire secret dont il était impossible de s’échapper.

La Couronne avait néanmoins anticipé l’approche de la défense en faisant appel à un psychologue afin que le jury puisse comprendre la complexité des traumatismes au cerveau humain avant de faire témoigner les cinq femmes.

Le DD Lori Haskell a en outre expliqué que les événements traumatisants peuvent affecter la mémoire, le jugement et les réflexes des personnes qui en sont victimes.

Une femme marche sur un trottoir devant un tribunal.

La psychologue clinicienne Lori Haskell a été le premier témoin à charge au procès de Peter Nygard.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Nadeau

M. Greenspan avait tenté de miner la crédibilité de la psychologue en lui faisant admettre qu’elle n’était pas neurologue, que son expertise était contestée par d’autres scientifiques et qu’elle ne connaissait pas les plaignants.

Il a également appelé son client à témoigner à la barre pour sa propre défense car il n’avait rien à cacher, a-t-il déclaré.

Peter Nygard affirmait depuis six jours qu’il ne connaissait qu’une seule des plaignantes, qu’il ne pouvait pas avoir violé les quatre autres et qu’il n’aurait de toute façon jamais agi de la sorte même s’il les avait violées. avoir connu.

L’audience de détermination de la peine de Peter Nygard a été fixée au 21 novembre. Il risque une peine maximale de 10 ans de prison.

[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button