Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

Partenariat de recherche : Anticiper les catastrophes pour atténuer leurs effets

[ad_1]

Niko Speybroeck est épidémiologiste, professeur à l’InstitutUCLouvain. Son principal domaine de recherche est l’épidémiologie quantitative, avec un intérêt particulier pour la priorisation des problèmes de santé, le développement et l’utilisation d’outils analytiques avancés tels que les modèles spatio-temporels. Il est spécialiste de la quantification et de l’analyse de l’impact sanitaire des crises et des catastrophes. Niko Speybroeck estime que pour se mobiliser face aux catastrophes, il est essentiel de comprendre, à la mesure de nos connaissances scientifiques actuelles, les répercussions de celles-ci sur nos vies présentes et celles de nos enfants.

Il est actuellement directeur de CRÉDIT, le Centre de recherche sur l’épidémiologie des catastrophes, qui étudie la santé dans le contexte des urgences et des catastrophes. C’est également ce groupe de recherche qui gère la base de données EM-DATrépertorie les catastrophes et les crises depuis 1988. Certains événements rapportés remontent à 1900. En étudiant l’histoire des catastrophes, Niko Speybroeck espère anticiper celles à venir.

Niko Speybroeck s’est entraîné auUniversité de Gand en bio-ingénierie où il a obtenu un doctorat en épidémiologie avec une thèse sur les maladies à transmission vectorielle en Zambie. Parallèlement, il étudie également la biostatistique à l’UniversitéUniversité de Hasselt. Il est ensuite chercheur postdoctoral à laInstitut de médecine tropicale où ses recherches l’ont conduit au Congo-Brazzaville, en Éthiopie, au Malawi, en Slovaquie et en Afrique du Sud. Il a également travaillé auOMS à titre de coordonnateur de l’équipe responsable de la collecte et de l’analyse des données de santé publique, ainsi que de créer des outils pour analyser ces données.

La pandémie de Covid-19 a constitué un sujet de recherche important pour Niko Speybroeck. Il participe actuellement à une étude sur les inégalités sociales et l’impact sanitaire à long terme du Covid-19 en Belgique. Ce projet, appelé HÉLICONet financé par Belspo vise à combiner les données de santé publique avec des informations administratives, pour mieux comprendre les disparités sociales. Les données utilisées couvrent la période de juillet 2020 à janvier 2026. Deux thématiques principales seront explorées : d’une part, l’identification des facteurs de risque socio-économiques et socio-démographiques liés aux infections et hospitalisations liées au Covid-19, et d’autre part d’autre part, l’impact à moyen et long terme de ces infections sur la santé. Les objectifs spécifiques sont notamment de comparer les dépenses de santé pendant et après une infection au Covid-19, d’investiguer d’éventuelles complications de santé à long terme et de valider la nomenclature administrative de remboursement du Covid-19. Niko Speybroeck a également publié des articles sur d’autres aspects de la pandémie, notamment les biais des études sur l’efficacité des vaccins, un système d’alerte précoce pour le Covid-19LE fardeau du Covid-19 en Belgique, ou la prévalence du long covid dans la Défense belge. Il a été régulièrement consulté en tant qu’expert durant cette période.

Niko Speybroeck enseigne l’épidémiologie quantitative et les statistiques médicales. Il est ou a été membre de plusieurs comités scientifiques nationaux et internationaux dont le groupe BIOHAZ de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et le conseil scientifique de Sciensano. Il a également été réviseur de statistiques pour le Lancette pour dix ans. Il a présidé un groupe de travail de référence sur l’épidémiologie des maladies d’origine alimentaire (FERG) de l’OMS, qui a notamment fourni, en 2015, les premières estimations mondiales de la charge des maladies d’origine alimentaire. Il est également membre de plusieurs comités de l’UCLouvain, dont le comité d’éthique du CHU de l’UCLouvain.

Découvrez ses publications sur son profil UCLouvain.

[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button