Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

On sent les odeurs en stéréo

[ad_1]

Des chercheurs viennent de découvrir que nous sentons les odeurs en stéréo…

Mathilde Fontez, rédactrice en chef du magazine Epsilon, nous raconte les travaux d’une équipe de chercheurs américains, qui ont reconstitué le cheminement des odeurs dans notre cerveau, et qui ont trouvé une différence entre nos deux narines.

franceinfo : Que démontrent ces recherches récentes sur le cheminement des odeurs ?

Mathilde Fontez : Nous avons deux narines, mais est-ce un avantage ? Est-ce juste le même détecteur, qui détecte la même chose ? Ou est-ce que ces deux canaux nous permettent de sentir plus délicatement le café du matin et l’odeur grillée des toasts ?

Ce sont autant de questions que se sont posées des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie aux États-Unis. Et pour y répondre, ils ont eu la chance de mener leur enquête directement dans le cerveau, le cerveau humain. Une opportunité rare.

Ils ont utilisé des électrodes pour suivre l’activation des zones cérébrales ?

Oui, et sur les patients éveillés. Il s’agit de patients épileptiques qui ont subi une intervention chirurgicale pour identifier les zones du cerveau responsables des crises. Les chercheurs américains ont pu ajouter leur protocole expérimental au protocole chirurgical, et présenter différentes odeurs aux patients, parfois à une seule narine, parfois aux deux, tout en suivant précisément l’activité du cerveau, notamment une zone, où l’information est transmise. traité. olfactif : le cortex piriforme.

Et qu’ont-ils vu ?

Ils ont vu deux voies neuronales, deux voies, une pour chaque narine. Le cerveau est capable de différencier les heures d’arrivée des odeurs, d’une narine à l’autre : lorsque l’odeur se transmettait d’un côté seulement, ce côté réagissait en premier dans le cerveau, la réaction du côté opposé était un peu décalée.

Le cerveau semble également renforcer l’odeur lorsqu’elle atteint les deux narines : il reconnaît l’odeur plus rapidement, comme s’il existait une sorte de synergie. Bref, nous sommes en effet capables de coder dans quelle narine entre une odeur, nous percevons – inconsciemment – ​​la différence.

Est-ce que cela nous permet de sentir d’où viennent les odeurs ?

En tout cas, cela affine notre perception, estiment les chercheurs. Mais on reste très loin des performances de certains animaux. Comme les rats : ils sont capables de naviguer basé sur la différence de concentration d’odeur dans leurs deux narines. Ou encore le requin qui capte le décalage horaire entre les deux narines pour identifier une cible et attaquer.

Il semble que plus les animaux ont des narines éloignées les unes des autres, plus ce système est efficace – cela pourrait être le secret évolutif de l’efficacité du requin marteau. Rien de tout ça à la maison, mais quand même, on se sent en stéréo.



[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button