Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

Nouveau départ pour le Grand Défi Pierre-Lavoie: une défaite pour La Baie

[ad_1]

La nouvelle version du Grand Défi Pierre-Lavoie, partie de La Baie, partira désormais de Québec en juin 2024 – un coup dur pour l’arrondissement de la ville de Saguenay.

• Lire aussi : GDPL : Pierre Lavoie pense déjà à l’avenir

Le parcours représente 1000 kilomètres, revenant chaque jour sur le terrain de l’Université Laval, où des tentes modernes seront installées.

«C’est triste pour La Baie», déplore Caroline Ramsey, du Magasin Général, à quelques dizaines de mètres du quai des croisières, d’où partent chaque année les cyclistes. « C’est vraiment amusant de les voir tous ensemble. »

Même si le départ avait supprimé la partie spectacles il y a quelques années, les commerçants du secteur anticipent déjà une réduction de l’achalandage et des revenus.

«C’est une aubaine qu’on perd, (nous) restaurateurs», a ajouté Marie-Ève ​​Dallaire, du restaurant Opia.

«Ces dernières années, cela a eu un peu moins d’impact», explique Bianca Girard, de O’Gelato et Cacao. « Quand il y avait des spectacles, comme Marie-Mai par exemple, c’était un événement en soi. Depuis plusieurs années, le Grand Défi démarre à des heures moins fréquentées.

Pierre Lavoie annonçait en juin dernier que le format du Grand Défi allait changer. Le cortège de plus de 200 véhicules récréatifs n’était plus défendable sur le plan environnemental.

L’organisation a développé le concept d’une région vedette, qui accueillerait la majorité du cours. Maintenir le départ de La Baie devenait impossible.

«Nous aurions pu demander à des cyclistes plus expérimentés de traverser la Réserve faunique des Laurentides et de rejoindre la région mise en vedette», a admis le fondateur. Or, si la région star est l’Outaouais, elle est à 650 kilomètres du Saguenay.

Pour s’assurer d’une participation suffisante, le triathlète a choisi le Québec comme point de départ. 75 % des participants proviennent de ce secteur, de la Rive-Sud de Québec et de la Montérégie.

«Nous voulions centraliser», a expliqué Pierre Lavoie. Si nous parvenons à maintenir l’effet « Wow », les cyclistes continueront à participer.

Rimouski, Trois-Rivières et l’Outaouais pourraient à leur tour accueillir les 1000 km. Et oui, la ville de Saguenay aussi.

« C’est écrit dans le ciel qu’on va y retourner », a-t-il promis. Avec quatre jours au lieu de deux, avec les Energy Cubes, plus la Boucle que nous emporterons avec nous chaque année… »

Si les conseillers de La Baie sont déçus de perdre l’équivalent d’une campagne publicitaire nationale, ils préfèrent regarder vers l’avenir.

«Lorsque Pierre Lavoie décidera de revenir, il aura droit au même traitement royal», a assuré le président du conseil d’arrondissement de La Baie, Raynald Simard.

[ad_2]

Gn Ca sport

Back to top button