Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

NFL : Les Lions reviennent sur terre

[ad_1]

Les Lions de Détroit ont vécu un véritable cauchemar face aux Ravens de Baltimore, en s’inclinant lourdement 38 à 6, dimanche après-midi au M&T Bank Stadium.

Lamar Jackson, le quarterback des Ravens (5-2), a été dominant lors de la rencontre. Il a commencé les débats en atteignant lui-même la zone des buts sur une course de sept mètres. Par la suite, l’athlète de 26 ans s’est rendu complice de trois des quatre autres touchés de son équipe.

• Lire aussi : NFL : ce joueur se trouve « pathétique »

• Lire aussi : En manque d’intimité, Travis Kelce achète un manoir

Le numéro huit a terminé la rencontre avec des gains de 357 yards dans les airs, après avoir complété 21 de ses 27 passes tentées. Le porteur de ballon Gus Edwards a également utilisé ses jambes 14 fois, marquant un touché.

Chez les Lions (5-2), dire que le match de Jared Goff a été compliqué serait un euphémisme. Il a subi cinq sacs au cours du quart, en plus de subir une interception au cours du troisième quart.

Cette défaite n’est que la quatrième pour Detroit depuis la neuvième semaine d’activité dans la NFL l’an dernier.

Les Patriots gagnent jusqu’au bout

On a eu droit à un match en dents de scie entre les New England Patriots (2-5) et les Buffalo Bills (4-3), mais ce sont les premiers qui ont fini par s’imposer 29 à 25.

Mike Gesicki a fait sauter les fans de leur siège au Gillette Stadium lorsqu’il a capté la passe de Mac Jones pour le touché gagnant avec 15 secondes à jouer.

Le quarterback des « Pats » a réalisé un match complet, ce qui contraste avec ses récentes performances. Jones a marqué deux passes de touché et était habile dans les passes puisque 25 de ses 30 balles se sont retrouvées dans les bras de ses coéquipiers.

Les Patriots n’avaient plus gagné depuis le 24 septembre. Les hommes de Bill Belichick s’étaient alors imposés 15 à 10 face aux Jets de New York.

Un festival offensif entre les Browns et les Colts

Si la défense a été au cœur du problème pour les Browns de Cleveland (4-2) cette saison – ils n’ont accordé que 1 002 yards lors de leurs cinq premiers matchs de la saison – disons que cela n’a pas du tout été le cas lors du duel contre les Indianapolis. Colts (3-4), qu’ils ont gagné 39 à 38.

C’est une course d’un mètre de Kareem Hunt dans les derniers instants du match qui a permis aux siens d’enregistrer un succès à la dernière minute.

L’équipe de Kevin Stefanski a alloué un total de 456 yards, tandis que ses adversaires ont marqué cinq touchdowns, dont trois en première mi-temps. Cleveland a peut-être été en tête lors du deuxième quart-temps, mais les performances des autres quarts-temps ont presque ruiné les espoirs de victoire.

Le botteur Dustin Hopkins a également eu son mot à dire dans la victoire de son équipe. Il a inscrit quatre paniers, dont trois de plus de 50 mètres.



[ad_2]

Fr- local

Back to top button