Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Montréal-Nord: la Ville vole son stationnement

[ad_1]

Une mère de famille qui habite l’arrondissement de Montréal-Nord se bat présentement pour retrouver l’accès à son stationnement privé.

• Lire aussi : Un projet de loi pour simplifier la contestation des amendes de stationnement

« Cela fait sept ans que je me bats pour récupérer mon stationnement, et rien ne bouge », rage Myriam Labbé.

La maman habite l’arrondissement depuis 2010. Six ans plus tard, elle réalise son rêve en devenant propriétaire d’un duplex.

Il y a un parking sur le terrain avant de sa nouvelle résidence et elle a l’intention d’en profiter. Malheureusement pour elle, la Ville avait d’autres projets.

Quelques mois après avoir emménagé, Mmoi Labbé reçoit un avis du district. Des travaux majeurs seront effectués dans sa rue : la réfection de tous les trottoirs. Mais elle était loin de se douter que le surbaissement qui lui permet d’accéder à son parking allait disparaître. Le nouveau trottoir mesure en effet 10 centimètres de haut, soit la hauteur normale d’un trottoir piétonnier.

Myriam Labbé, résidente de Montréal-Nord, exprime très bien sa frustration lors du podcast de Benoit Dutrizac, disponible sur la plateforme audio et vidéo Radio QUB :


« J’ai un voisin qui était là pendant les travaux, les ouvriers voulaient lui supprimer l’accès aussi », raconte M.moi Labbé. Il a persisté et ils l’ont rabaissé. Pendant ce temps-là, j’étais au travail. Je ne pouvais pas intervenir.



AGENCE QMI

Depuis, c’est un véritable parcours du combattant pour le résident de Montréal-Nord. En plus des nombreux appels effectués à l’administration, elle a assisté à trois séances du conseil municipal. La dernière fois, c’était mardi dernier. Exaspéré, Mmoi Labbé tient à faire passer son message à tout prix. La maire Christine Black a alors décidé de faire couper son micro. Il n’y aura pas non plus de suite à cette visite.

Un droit acquis ?

Le certificat de localisation détenu par Myriam Labbé est clair : le stationnement était bien là en 2009. Elle ajoute elle-même, les anciens propriétaires résidaient à cette adresse depuis plus de 20 ans, et l’emplacement était là. Il est donc difficile de savoir quand cet espace a été réellement aménagé. L’arrondissement pourrait peut-être répondre à cette question, mais depuis sept ans, nous expliquons simplement que le nouveau règlement municipal interdit de nouveaux emplacements comme celui-ci.

Malgré tout, plusieurs résidences du quartier disposent de stationnements semblables à celui de M.moi Labbé, ce qui ajoute à sa frustration.

«Pourquoi le mien a-t-il été condamné, et pas les autres», demande-t-elle. Je veux une voiture électrique, comment vais-je la brancher ?

Cette situation n’est pas sans rappeler celle de ces 11 propriétaires du quartier Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. En janvier dernier, ils ont été victimes d’une réglementation vieille d’une cinquantaine d’années qui interdit de stationner devant les résidences sans garage. La situation a été révélée par le journaliste de Journal François Pilon.

Le cabinet de la mairesse Valérie Plante a répondu qu’il est « clair qu’une réflexion sur la réglementation est nécessaire (…) particulièrement concernant les propriétaires de véhicules électriques ».

Pour Myriam Labbé, cette réflexion n’est toujours pas faite.

[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button