Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Mise à jour économique | Huit « actions ciblées »

[ad_1]

(Québec) Logement, itinérance, pénurie de main-d’œuvre et transition climatique. Le gouvernement Legault débourse 4,3 milliards sur cinq ans pour déployer des « actions ciblées » et répondre aux différentes crises qui secouent le Québec. Voici un aperçu en huit points.



8 000 logements sociaux et abordables

Au moment où la crise du logement fait rage au Québec, le gouvernement Legault alloue 1,8 milliard sur cinq ans à la construction de 8 000 nouveaux logements sociaux et abordables, dont 500 logements pour personnes en situation d’itinérance. Les sommes prévues pour 2024-2025 (210 millions) seront également déboursées cette année pour démarrer au plus vite la construction de logements. Le gouvernement peut mettre le pied sur l’accélérateur grâce à un accord conclu avec Ottawa, qui lui permet de recevoir 900 millions de transferts fédéraux. Québec s’engage à investir le même montant. Les nouveaux logements seront construits dans le cadre du Programme québécois de logement abordable. Éric Girard a dit s’attendre à ce que ces 8 000 logements soient construits d’ici cinq ans.

Mise à jour économique | Huit « actions ciblées »

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Plutôt que d’envoyer des chèques, le gouvernement Legault mise sur une indexation de 5,08 % des aides fiscales.

Indexation des aides fiscales

Plutôt que d’envoyer des chèques, le gouvernement Legault mise sur une indexation de 5,08 % des aides fiscales (impôt sur le revenu des particuliers et prestations d’aide sociale) pour dire qu’il donne un répit aux Québécois qui souffrent de l’inflation. Cette indexation est automatique chaque année depuis 2002, en vertu d’une loi. Cela se traduira par la bonification de plusieurs déductions et crédits d’impôt au 1euh janvier 2024. Par exemple, le montant maximum de l’Allocation familiale passera de 2 782 $ à 2 923 $ et le crédit d’impôt pour solidarité pour personne vivant seule passera de 1 162 $ à 1 221 $. L’indexation – qui représente 2 milliards par an – correspondra à un montant moyen de 282 dollars par contribuable en 2024.

Mise à jour économique | Huit « actions ciblées »

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Le gouvernement Legault injectera des sommes supplémentaires de 22 millions par année pour la construction d’hébergements d’urgence.

Lutte contre le sans-abrisme

Pour répondre à la crise de l’itinérance qui frappe de nombreuses villes du Québec, le gouvernement Legault injecte des sommes supplémentaires de 22 millions par année pour la construction de refuges d’urgence. A cela s’ajoutent les 4,5 millions déjà prévus au budget, pour un total de 26,5 millions par an jusqu’en 2027-2028. À la suite de la publication du dernier décompte en septembre, le ministre Lionel Carmant a réussi à débloquer 15,5 millions d’argent frais pour démarrer des projets d’hébergement avant l’hiver. Son souhait de voir ces sommes devenir récurrentes a été exaucé. Le Québec augmente également son soutien aux services culturellement adaptés aux Premières Nations et à la réinsertion sociale.

Mise à jour économique | Huit « actions ciblées »

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Le gouvernement Legault débloque une aide ponctuelle et ciblée de 20,8 millions pour cinq organismes offrant de l’aide alimentaire.

Aide ponctuelle pour les banques alimentaires

Le gouvernement Legault débloque une aide ponctuelle et ciblée de 20,8 millions pour cinq organismes offrant de l’aide alimentaire (le Réseau des Banques alimentaires du Québec, le Club des petits déjeuners, La Tablée des Chefs, la Fondation OLO et La Cantine pour tous), un autre secteur où les demandes explosent. Or, le réseau des Banques alimentaires du Québec a demandé à lui seul une aide de 18 millions en octobre. Le directeur général Martin Munger estime qu’il s’agit d’un « coup de pouce » qui permettra au réseau de traverser la période des fêtes. « Il va falloir reparler au gouvernement rapidement », a-t-il prévenu mardi.

Mise à jour économique | Huit « actions ciblées »

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Québec injectera 62 millions pour relancer la formation accélérée des préposés aux bénéficiaires.

Formation dans des domaines spécifiques

Le gouvernement Legault débourse de nouvelles sommes pour soutenir la formation dans les secteurs de la construction et de la santé et des services sociaux, deux domaines particulièrement touchés par la pénurie de main-d’œuvre. Québec injecte 261 millions sur deux ans pour son « offensive de la construction » qui vise à former entre 4 000 et 5 000 travailleurs, et 62 millions pour relancer la formation accélérée des préposées aux bénéficiaires, qui a connu du succès pendant la pandémie. Québec ajoute 5,8 millions pour encourager les étudiants en psychologie à exercer dans le réseau public.

Mise à jour économique | Huit « actions ciblées »

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Québec verse aux villes des sommes supplémentaires de 292,1 millions sur cinq ans, dont 114,9 millions à compter de cette année, pour les aider à s’adapter aux changements climatiques.

Accompagner la transition climatique

Québec verse aux villes des sommes supplémentaires de 292,1 millions sur cinq ans, dont 114,9 millions à compter de cette année, pour les aider à s’adapter aux changements climatiques. C’est en partie l’impact financier de la « Déclaration de réciprocité » entre l’État et les communes, la formule qui remplace le pacte fiscal. Comme La presse révélé, quelque 500 millions supplémentaires doivent être versés aux villes pour la transition climatique. La différence fera partie des mesures annoncées « plus tard » par le ministre de l’Environnement, Benoit Charette. Le gouvernement débourse également 269 millions pour aider les communautés qui ont souffert des incendies de forêt à l’été 2023 (404,2 millions sur cinq ans). Comme prévu, il ajoute 265 millions pour les transports publics.

Mise à jour économique | Huit « actions ciblées »

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Le Québec révise à la baisse ses prévisions de croissance économique pour 2024. Il prévoit une croissance du PIB réel de 0,7 % au lieu de 1,4 %.

Stagnation économique

Le Québec révise à la baisse ses prévisions de croissance économique pour 2024. Il prévoit une croissance du PIB réel de 0,7 % au lieu de 1,4 %. « La persistance de l’inflation » et « l’effet cumulé des hausses des taux d’intérêt » expliquent cette dégradation, selon le ministre des Finances. « Nous ne sommes pas en récession, mais certainement dans une période extrêmement difficile que l’on pourrait qualifier de stagnation. »

Mise à jour économique | Huit « actions ciblées »

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

« Le cadre financier est très serré », a déclaré Eric Girard dans un message adressé aux syndicats des 600 000 salariés de l’Etat.

Le Québec est coincé dans son coussin

Avec des recettes fiscales en baisse et de nouvelles dépenses, le Québec doit puiser dans sa provision pour imprévus afin de maintenir l’objectif de retour à l’équilibre budgétaire en 2027-2028. Il utilise 5 des 6,5 milliards de dollars sur cinq ans qui étaient dans son coussin pour imprévus. « Le cadre financier est très serré », a déclaré Eric Girard dans un message adressé aux syndicats des 600 000 salariés de l’Etat.



[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button