Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Mise à jour économique fédérale prévue pour le 21 novembre

[ad_1]

La ministre fédérale des Finances, Chrystia Freeland, présentera le 21 novembre la mise à jour économique du Canada, dans un contexte où les libéraux sont fragilisés politiquement par les enjeux du coût de la vie et de l’inflation, mais surtout du logement.

Entre réduire les dépenses pour freiner l’inflation et tenir les promesses faites dans le cadre de leur accord avec le NPD, les libéraux de Justin Trudeau subissent des pressions des deux côtés.

Récemment, le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem, a exprimé de manière plus transparente que jamais ses inquiétudes quant au niveau des dépenses gouvernementales.

Toutefois, face à une crise majeure du logement qui touche tout le pays, les libéraux s’engagent à relancer la construction de logements, comme en témoigne l’entente de 900 millions de dollars conclue il y a quelques semaines avec Québec.

Or, les derniers états financiers d’Ottawa, dévoilés le 24 octobre, font état d’un déficit de 35,3 milliards de dollars pour l’année 2022-2023.

La mise à jour comprendra notamment l’exonération de la taxe carbone pour le transport du mazout (mazout), une mesure qui touche plus significativement les provinces de l’Atlantique, une région normalement rouge, mais où les libéraux sont désormais à la traîne dans les sondages.

Annoncée il y a deux semaines, cette exemption a suscité et continue de susciter des controverses à travers le pays : les premiers ministres, dont Scott Moe de la Saskatchewan, ont exprimé leur intention de cesser de percevoir la taxe.

Chrystia Freeland et le gouvernement Trudeau continuent d’être pourchassés par les conservateurs de Pierre Poilievre pour annuler d’un seul coup la totalité de la taxe sur le carbone, qui ne s’applique pas directement au Québec.



[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button