Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Mines : ce pays africain roule sur l’or

[ad_1]

Un âge d’or pour la Mauritanie. Si le métal doré est devenu le premier produit d’exportation du pays en 2022, la dynamique ne semble pas prête de s’arrêter. La mine Tasiast, dans la région de l’Inchiri, a ainsi battu un nouveau record de production avec 171 140 onces d’or au troisième trimestre 2023, selon un communiqué du groupe Kinross qui gère le site.

Des résultats dépassant ceux du deuxième trimestre, qui constituait déjà un volume exceptionnel, avec 157 844 onces extraites.

« Tasiasta a connu un autre trimestre solide et a enregistré une production et des ventes trimestrielles record. D’un trimestre à l’autre, la quantité extraite a augmenté principalement en raison d’un débit plus élevé. Le coût des ventes par once vendue était légèrement plus élevé en raison du calendrier des mouvements de stocks », écrit Kinross.

L’installation d’une centrale solaire de 34 mégawatts fournira également de l’électricité propre d’ici la fin de l’année, permettant au groupe de faire progresser encore sa stratégie climatique.

La Mauritanie mise depuis plusieurs années sur l’exploitation de ses richesses minières et en hydrocarbures. Le fer, le cuir et l’eau figuraient parmi les principales exportations en 2022.

Mais le pays au million de poètes pourrait aussi devenir un acteur majeur du secteur de l’uranium, contenant également une demande qui devrait exploser de 27 % entre 2021 et 2030, selon une récente étude d’Ecofin Pro. La mise en service en 2024 du projet Tiris permettra à la Mauritanie de produire de l’oxyde d’uranium pendant 15 ans.
En matière d’énergies d’avenir, la Mauritanie a également pris une longueur d’avance dans la filière de l’hydrogène vert, avec son projet Aman. Ayant bénéficié d’un investissement de 40 milliards de dollars, ces installations devraient produire 1,7 million de tonnes d’hydrogène vert par an ou 10 millions de tonnes par an d’ammoniac vert. La production devrait démarrer avant 2030.

[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button