Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Michael Sabia à Montréal pour rassurer la clientèle d’affaires d’Hydro-Québec

[ad_1]

Les clients d’affaires d’Hydro-Québec verront peut-être les tarifs d’électricité qui leur sont imposés augmenter dans les années à venir, mais leur avantage concurrentiel sera « préservé », a encore promis le président-directeur général. de la société d’État Michael Sabia, devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), mardi.

la flexibilité entre le prix payé par les entreprises québécoises et les tarifs offerts ailleurs dans le monde est important, très important, a souligné M. Sabia. Mais il est également important de protéger leur situation concurrentiellea-t-il nuancé devant un public d’environ 650 personnes.

LE PDG d’Hydro-Québec s’est exprimé mardi midi au Centre Sheraton dans le but évident de rassurer la clientèle d’affaires de l’entreprise publique, qui s’inquiète de voir les tarifs commerciaux s’envoler lorsque la loi qui limite la hausse de l’inflation expirera en 2025.

Les prix actuels, particulièrement bas, sont le résultat d’investissements passés et offrent aux clients professionnels de l’entreprise publique un avantage gigantesque par rapport au reste du monde, a souligné M. Sabia.

Les investissements nécessaires à la transition énergétique dans les prochaines années seront cependant énormes, a-t-il prévenu, ce qui créera une pression sur Hydro-Québec en termes de financement.

Le chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, était présent à la présentation par Michael Sabia du plan d’action 2035 d’Hydro-Québec, qui prévoit notamment la construction de nouvelles centrales électriques sur des terres potentiellement revendiquées.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

M. Sabia s’est exprimé mardi pour la première fois depuis la présentation, il y a deux semaines, du plan d’action de la société d’État, qui prévoit des investissements pouvant atteindre 185 milliards de dollars d’ici 2035. Les médias présents, cette fois, n’ont pas pu lui demander des questions.

En présentant son plan le 2 novembre, M. Sabia a assuré qu’Hydro-Québec n’entendait pas augmenter ses tarifs résidentiels au-dessus de 3 %, soulignant que le premier ministre Legault avait été « très clair » à ce sujet.

Il a également souligné qu’il fallait continuer de permettre aux entreprises québécoises d’être compétitifle tout évoquant un la flexibilité importante, une expression qu’il a reprise mardi.

Dans d’autres pays, tous les investissements massifs dans la production électrique auront le même impact : une hausse des prix. (Mais) au Québec, même si nous ajoutons de nouvelles sources d’énergie, avec notre base d’actifs à faible coût – le bloc patrimonial – nos coûts moyens resteront toujours faibles.

En affirmant que, de toute façon, Il n’y a pas que le prix qui comptemais plutôt la facture totaleM. Sabia a également rappelé mardi que le plan d’action d’Hydro-Québec prévoyait d’offrir un accompagnement plus personnalisé en termes d’efficacité énergétique, tant pour (ses) clients résidentiels que pour (ses) clients professionnels.

Quels prix à partir de 2025 ?

Actuellement, la loi limite à 3 % les hausses tarifaires qu’Hydro-Québec peut imposer à sa clientèle résidentielle. Les prix facturés aux clients professionnels sont sujets à l’inflation. Seul le tarif « L », applicable aux industries dont la puissance dépasse 5 000 kilowatts, relève de la Régie de l’énergie.

La loi encadrant les tarifs pour la clientèle d’affaires d’Hydro-Québec devrait théoriquement prendre fin en 2024. Un nouveau document législatif du ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, est attendu cet automne.

Michael Sabia, de son côté, devrait comparaître à l’Assemblée nationale à la fin du mois pour présenter notamment le plan d’action 2035 d’Hydro-Québec. Son audition devant la commission de l’agriculture, de la pêche, de l’énergie et des ressources naturelles était fixée la semaine dernière au 30 novembre.

Entre-temps, une campagne publicitaire dont les premières images ont été diffusées mardi midi au CCMM, sera lancé pour promouvoir le plan d’action d’Hydro-Québec. Il mettra en vedette l’entraîneur-chef des Canadiens de Montréal, Martin St-Louis.

Invité à réagir au discours de M. Sabia mardi, le président du CCMMMichel Leblanc, s’est montré satisfait de la promesse de PDG d’Hydro-Québec de préserver l’avantage concurrentiel des entreprises québécoises en leur offrant des tarifs plus bas qu’ailleurs. Ses membres, dit-il, recherchent particulièrement prévisibilité.

[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button