Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

Même en Suisse, Théo Rochette continue de rêver de la LNH

[ad_1]

Théo Rochette croyait avoir tout fait pour mériter une opportunité professionnelle en Amérique du Nord à la fin de la saison dernière, mais celle-ci ne s’est jamais présentée. De retour en Suisse, où il dispute sa première saison professionnelle dans la Ligue nationale A, l’ancien capitaine des Remparts continue de croire en son rêve de jouer un jour dans la LNH.

En fait, il n’est pas tout à fait vrai de dire que les opportunités ne se sont pas présentées. Il a reçu des offres en fin de saison, mais rien qui méritait une réelle considération, a-t-il révélé mercredi, lui qui est au Québec pour une semaine en raison d’une pause en Suisse.

« Disons que ce n’était pas convaincant. On parlait de l’ECHL et même du fait que je ne jouerais pas en début de saison. Je me suis dit que, pour mon évolution, il valait mieux rentrer un an ou deux en Suisse pour revenir encore plus prêt.

Celui qui a acquis le surnom de « Captain Scoring » lors de son séjour à Québec ne cache pas être déçu du manque d’intérêt à son égard, après avoir récolté 106 points en saison régulière en plus d’aider les Remparts à remporter le titre Gilles-Courteau. Trophée ainsi que la Coupe Memorial.

Théo Rochette a profité de son passage à Québec pour faire sensation au centre Vidéotron mercredi.

Photo Agence QMI, Pascal Huot

D’autant qu’en début de saison, certaines équipes lui avaient laissé entendre qu’un contrat était tout à fait possible, les Flyers de Philadelphie, notamment.

« C’est toujours décevant de ne pas avoir de chance, d’autant plus qu’on m’a dit que si je faisais une bonne saison, j’aurais des opportunités. Ce qui est décevant, c’est qu’au final, j’ai fait tout ce qu’on m’a demandé et nous avons gagné deux coupes. Je ne pouvais pas vraiment faire mieux mais je n’ai reçu aucune offre.

En Europe pour mieux revenir

Il rejoint donc le HC Lausanne, avec qui il a marqué 13 points en 21 matchs jusqu’à présent cette saison, ce qui le place au troisième rang des marqueurs par équipe.

« Ça se passe plutôt bien », a-t-il admis. Ils m’ont donné un rôle offensif même si, dernièrement, j’ai eu un peu moins de temps en avantage numérique.

« Les grosses glaces sont difficiles. Cette ligue est très bonne défensivement et quand un adversaire essaie de vous garder en dehors des points de mise en jeu et que vous devez tirer, vous êtes loin. C’est difficile de marquer des buts et c’est pourquoi il est également difficile de marquer des points dans cette ligue.

« C’est différent! »

Rochette a donc profité de cette pause pour revenir au Québec afin, notamment, de rendre visite à son grand-père aux prises avec quelques problèmes de santé.

Mercredi, il a rendu visite à certains joueurs de l’édition championne de l’année dernière, toujours avec l’équipe. Il a également pu renouer avec William Rousseau et Jérémy Langlois, désormais porte-couleurs des Huskies de Rouyn-Noranda, qui ont également patiné au centre Vidéotron en matinée en préparation du duel contre les Remparts en soirée.

Mais il ne pouvait s’empêcher de constater que presque tout avait changé depuis l’année dernière : du staff technique aux couleurs des murs autour du vestiaire des Diables Rouges !

« Ça change un peu ! C’est amusant de revoir mon monde et la ville, de revoir les gars. Ça fait du bien. Ça va juste m’aider pour la suite. »

Voir également:



[ad_2]

Gn Ca sport

Back to top button