Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Martin St-Louis assume la responsabilité des récents échecs du Canadien

[ad_1]

Le Canadien en a surpris plus d’un avec un début de saison au-delà des attentes. À tel point qu’on en est venu à se demander s’il n’avait pas enfin atteint une autre étape de sa progression. Même Martin St-Louis s’est laissé prendre au jeu.

« Le succès que nous avons connu au début cachait certaines petites choses. J’en assume la responsabilité en tant que jeune entraîneur », a déclaré St-Louis avant que l’équipe ne s’envole pour Détroit.

Crédit photo : Photo Agence QMI, JOEL LEMAY

Du genre surtout à voir le verre à moitié plein, l’entraîneur-chef canadien soutient qu’il a peut-être laissé passer certaines carences ou mauvaises habitudes en raison des résultats surprenants qu’a connu son groupe jusqu’à la semaine dernière.

«Quand on gagne, parfois on met un pansement, même si on a peut-être besoin d’une petite opération», a expliqué le Lavallois. Quand on met des pansements trop longtemps, on finit par avoir besoin d’une opération trop importante et il est trop tard.

Le Tricolore a chuté lors de ses quatre dernières sorties. Une séquence qui a permis à St-Louis de comprendre la gravité de la situation avant que son équipe ne doive être transférée en réanimation.

Des départs difficiles

Parmi les problèmes à régler, il y a certainement le début du match. Le Tricolore arrive au 27e se classe dans le circuit avec 15 buts accordés dans le premier tiers. A l’inverse, il n’en a inscrit que sept, ce qui lui donne le 29èmee rang.

Une statistique qui explique pourquoi les Montréalais n’ont pas conservé les devants dans un match depuis la visite des Devils du New Jersey, le 24 octobre. Une disette de six matchs.

« Martin nous en a parlé ce matin », a informé Nick Suzuki. Il nous est arrivé de gagner des matches sans avoir bien joué lors des deux premières périodes. Revenir en troisième période, cela nous a fait nous sentir mieux.

Entraîneur CH : Nick Suzuki –

Sauf que ce mauvais trick a fini par rattraper le Canadien.

« Nous devons absolument empêcher que cela ne se reproduise. C’est à nous de voir. Il faut absolument être plus vigilant dès la première remise en jeu », a déclaré le capitaine.

Les problèmes de Matheson

La séquence de défaites du Tricolore coïncide aussi avec les problèmes que connaît Mike Matheson depuis quatre matchs. Des problèmes qui ont commencé à apparaître après le match contre les Jets au cours duquel le défenseur semblait gêné par une blessure.

«Non, ça va», a assuré l’athlète de Pointe-Claire lorsqu’on l’a interrogé sur son état de santé et s’il jouait malgré le fait qu’il n’était peut-être pas à 100 %.

Une réponse opposée aurait au moins contribué à expliquer pourquoi il était sur la glace pour 7 des 11 derniers buts de l’équipe rivale.

« Bien sûr, c’est difficile en ce moment, mais en parler ne changera rien. La seule réponse est de travailler plus fort et de faire tout ce que je peux pour être prêt pour chaque match », a déclaré Matheson.

« J’ai toujours confiance en mes capacités. J’ai suffisamment d’expérience pour savoir que nous finirons par nous en sortir. D’ailleurs, j’ai déjà vécu pire et cela s’est reproduit », a-t-il poursuivi.

Éviter de sombrer dans le négatif est un aspect qui l’aidera certainement à se remettre sur les rails. Sauf que, parfois, c’est plus facile à dire qu’à faire quand on se retrouve au plus bas.

« Il doit être engagé et honnête dans sa performance et lorsqu’il regarde son match. Il faut éviter de regarder en arrière et se concentrer sur sa prochaine présence, a expliqué St-Louis. J’ai aimé la suite de son match. Il se corrigea. C’est encourageant. »

Reste à savoir si la tendance des deux dernières périodes face au Lightning se poursuivra jeudi soir à Détroit.

Voir également:

Les meilleurs buts de la quatrième semaine dans la LNH –

[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button