Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Marche pour un cessez-le-feu à Gaza : des milliers de manifestants à Montréal | Moyen-Orient, l’éternel conflit

[ad_1]

Des milliers de manifestants pro-palestiniens se sont de nouveau rassemblés dimanche à Montréal pour exiger un cessez-le-feu. Ils contestent le soutien que le gouvernement Trudeau apporte à Israël et exigent la levée du blocus de la bande de Gaza. Sur leurs pancartes et dans les slogans, une revendication récurrente : « Stop au génocide ».

Nous voulons montrer que le peuple canadien ne veut pas être complice de ce génocide, a fait valoir Sarah Shamy, organisatrice de cette manifestation et membre du Mouvement de la jeunesse palestinienne, rencontrée par Radio-Canada. Elle reproche notamment au Premier ministre de ne pas soutenir les démarches de cessez-le-feu.ONU.

Sur place, des tracts bilingues ont été distribués aux passants, les invitant à faire pression sur leur député et, par ricochet, sur le gouvernement libéral. Je ne voterai pas pour vous ou votre parti aux prochaines élections si vous n’exigez pas un cessez-le-feu immédiat et la fin des violences contre la population palestinienne.a suggéré le texte du dépliant aux parties intéressées.

Les manifestants ont distribué des tracts pré-remplis demandant aux députés de soutenir un cessez-le-feu.

Photo : Radio-Canada / Maud Cucchi

Dans une ambiance globalement sereine, le cortège s’est déplacé en milieu d’après-midi vers le consulat général d’Israël, au Square Westmount, sous surveillance policière. Là, des rubans ont été installés pour empêcher les manifestants de s’approcher.

La mobilisation ne s’est pas limitée à Montréal. Une cinquantaine de manifestations pro-palestiniennes ont été organisées à travers le pays ce week-end. D’autres ont eu lieu au même moment à travers le monde.

Ce n’est pas juif

Il s’agissait du quatrième week-end de mobilisation pro-palestinienne depuis le début de l’attaque du Hamas le 7 octobre et l’escalade du conflit israélo-palestinien.

Une foule de gens de tous âges, venus parfois en famille, scandait des slogans déjà entendus : Alors, tellement, solidarité… avec avec avec… Palestine ! ou, sur une note plus internationale : Du fleuve à la mer, la Palestine sera libreet même Intifada !.

Des pancartes en carton tirent la sonnette d’alarme : « Arrêtez le génocide », « Combien d’enfants supplémentaires devront mourir avant un cessez-le-feu ?!! », et aussi, sur un ton religieux : La Torah exige que toute la Palestine soit restituée aux Palestiniens et redevienne souverainepouvait-on lire parmi un groupe ultra-orthodoxe de membres de Neturei Karta.

Nous assistons à un génocide (avec) tant d’innocents ! C’est inacceptable, injuste, ce n’est pas juif, et ce n’est pas seulement un crime au regard du droit international, c’est aussi un crime contre les lois juives.a déclaré le rabbin Dovid Feldman à Radio-Canada.

Juifs religieux avec des pancartes dénonçant l'État d'Israël.

Les juifs religieux membres de Neturei Karta se positionnent contre l’offensive israélienne à Gaza.

Photo : Radio-Canada / Élyse Allard

En tant que Juifs, nous sommes encore plus préoccupés par ce qui se passe en notre nom, a-t-il ajouté. Malheureusement, notre religion est utilisée à mauvais escient pour justifier tous ces crimes et ceux des décennies passées. Ce n’est pas le judaïsme.

La manifestation a eu lieu quelques heures après que l’école Yeshiva Gedola, située à Montréal, dans l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, ait été la cible d’une fusillade en matinée.

Selon les statistiques du Service de police de la Ville de Montréal, depuis le début de la guerre il y a un mois, 73 actes haineux contre la communauté juive et 25 contre la communauté musulmane ont été enregistrés sur l’île de Montréal.

Avec les informations d’Elyse Allard et Maud Cucchi

[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button