Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Marchand affirme que le gouvernement fédéral « souscrit » à son plan B pour le tramway

[ad_1]

Le maire de Québec a affirmé que le fédéral « souscrit » à son plan B pour le tramway et qu’il est possible qu’Ottawa paie 40 % de la facture totale de 8,4 milliards de dollars.

• Lire aussi – Aucun soumissionnaire pour le tramway : Bruno Marchand lance son plan B à 8,4 milliards de dollars

• Lire aussi – Un tramway, même à 8,4 milliards : « C’est cher, très cher », s’inquiète Legault

• Lire aussi – Enquête de mi-parcours : baisse marquée du taux de satisfaction envers Marchand

C’est ce qu’a déclaré M. Marchand lundi après-midi, de Lévis, à la suite d’une rencontre avec le maire Lehouillier. Plus tôt dans la matinée, il avait déjà eu un tête-à-tête avec le ministre libéral fédéral Jean-Yves Duclos.

« Le gouvernement fédéral me confirme qu’ils sont là et qu’ils le seront pour l’avenir. J’ai la parole des ministres», a déclaré le maire Marchand.

Selon lui, les 40 % du financement fédéral du budget initial de 4 milliards de dollars ont été acquis. Que se passera-t-il ensuite, sachant que le nouveau coût est désormais estimé à 8,4 milliards de dollars pour un projet dont la Ville deviendrait maître d’ouvrage ?

« On comprend pourquoi nous procéderions de cette façon étant donné le contexte et la manière de faire les choses. M. Duclos y souscrit en disant que cela peut être intéressant et que cela peut réduire les risques», a ajouté le maire.

À la question de savoir si le gouvernement fédéral pourrait absorber 40 % d’une facture totale de 8,4 milliards de dollars, M. Marchand a ajouté que « c’est ce qu’ils veulent (…) Ils ont dit qu’ils seraient là pour l’ensemble du projet. Évidemment, tous les détails restent à être vu. »

Engagement fort

Plus tôt dans la journée, le ministre Duclos a rappelé « l’engagement solide » des trois paliers de gouvernement pour 4 milliards de dollars et il a répété qu’un nouveau programme fédéral annuel verra le jour en 2026 et qu’il comprendra 3 milliards de dollars. des versements complémentaires récurrents pour des projets de transports structurants à travers le pays.

Ce dernier a révélé que la première tranche du projet de tramway (entre Le Gendre et l’Université Laval) coûterait environ 4 milliards de dollars. Les deux autres portions (Université Laval – Saint-Roch puis Saint-Roch-D’Estimauville) coûteraient également près de 4 milliards de dollars.

Rencontre possible avec Legault cette semaine

Bruno Marchand a également confirmé qu’une rencontre aurait probablement lieu cette semaine entre lui et le premier ministre Legault.

Même s’il souhaite être déterminé le plus rapidement possible, le maire de Québec n’a pas voulu dire si le sort du tramway pourrait être scellé lors de cette rencontre.

Une chose est sûre, le maire semble accueillir assez froidement l’idée gouvernementale de créer une agence de transport en raison du risque de nouveaux retards dans la construction du tramway.

Lehouillier parle d’une stratégie commune

De son côté, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, a réitéré son soutien au REC (Réseau express de la Capitale) dont le tramway est une des composantes. Il a également évoqué « un mauvais bilan » du gouvernement Legault en matière de mobilité dans la grande région de la Capitale-Nationale.

Sans s’opposer directement au projet de l’agence des transports, M. Lehouillier a reconnu préférer l’exemple français qui donne plus de pouvoir aux collectivités métropolitaines.

Le maire de Lévis a également dit travailler avec son homologue Marchand sur une « stratégie » commune en matière de mobilité, mais il a refusé d’en dévoiler le contenu.



[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button