Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Macron « exhorte Israël à arrêter » les bombardements tuant des civils à Gaza

[ad_1]

Le président français Emmanuel Macron « exhorte Israël à arrêter » les bombardements tuant des civils à Gaza, dans une interview à la BBC diffusée vendredi soir.

• Lire aussi : Aucun Canadien n’a pu évacuer Gaza vendredi

• Lire aussi : Israël porte à 1 200 le nombre de morts suite à l’attaque du Hamas du 7 octobre

• Lire aussi : « Grand nettoyage » de Gaza : le médecin de l’hôpital Pierre-Boucher présente ses excuses

« Nous partageons la douleur (d’Israël). Et nous partageons leur désir de se débarrasser du terrorisme.» Mais « de facto, aujourd’hui, ce sont des civils qui sont bombardés. Ces bébés, ces femmes, ces personnes âgées sont bombardés et tués. » Il n’y a « aucune justification » ni « aucune légitimité à cela. Nous exhortons donc Israël à arrêter », a-t-il souligné.

Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé que 11 078 personnes, dont 4 506 enfants, ont été tuées dans les bombardements israéliens sur la bande de Gaza depuis le début de la guerre déclenchée par l’attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien contre Israël. le 7 octobre.

Cette « réaction de lutte contre le terrorisme, parce qu’elle est menée par une démocratie, doit être conforme aux règles internationales de la guerre et au droit international humanitaire », a déclaré le président français.

Interrogé sur une éventuelle violation du droit international par Israël, Emmanuel Macron a souligné qu’il n’était « pas un juge », mais « un chef d’Etat ».

Il a également exprimé sa crainte que les « bombardements massifs » de Gaza ne créent du « ressentiment » dans la région.

Cet entretien intervient au lendemain d’une « conférence humanitaire » organisée jeudi à Paris à l’initiative du président français au cours de laquelle il a appelé à « œuvrer en faveur d’un cessez-le-feu ».

« Il n’y a pas d’autre solution qu’une pause humanitaire d’abord » pour aller vers un « cessez-le-feu, qui protégera tous les civils qui n’ont rien à voir avec les terroristes », a-t-il insisté vendredi.

« Il est impossible d’expliquer que l’on veuille lutter contre le terrorisme en tuant des innocents », a encore souligné le président français.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a réagi aux propos de M. Macron en soulignant que « la responsabilité de tout préjudice causé aux civils incombe au Hamas », qui a déclenché la guerre par les massacres du 7 octobre et qui utilise les civils comme « boucliers humains ».

Côté israélien, 1.200 personnes, selon un nouveau bilan officiel revu à la baisse vendredi, sont mortes depuis le début de la guerre, en majorité des civils tués le jour de l’attaque du Hamas, classé organisation terroriste par Israël, le États-Unis États-Unis et Union européenne.

[ad_2]

Gn Ca world

Back to top button