Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

LNH: Jonathan Huberdeau en quête d’étincelle

[ad_1]

TORONTO Jonathan Huberdeau est bien conscient qu’à 30 ans, avec les Flames jouant d’une manière très différente de celle des Panthers, il sera difficile de récolter à nouveau 115 points (30 buts, 85 passes) comme il l’a fait en 2021-2022.

« Je ne suis plus en Floride. Je ne peux pas m’embêter avec le passé», a-t-il reconnu après la défaite 5-4 subie par les Flames face aux Leafs contre lesquels ils ont amorcé leur tournée annuelle vendredi à Toronto. dans l’Est du Canada.

Cela ne veut pas dire qu’Huberdeau est prêt à se contenter d’une production de 55 points (15 buts) comme celle qu’il a obtenue l’an dernier à sa première saison avec les Flames. Encore moins des deux buts et sept points qu’il revendique après 13 matchs.

D’autant plus que son entraîneur-chef Ryan Huska lui a fait comprendre, en le mettant au banc en troisième période plus tôt cette semaine, qu’il devait donner davantage à son équipe en termes d’effort et de contribution.

Huberdeau a récolté une passe vendredi soir. Une mention d’aide qui a quelque peu atténué le fait que le Québécois et ses coéquipiers étaient sur la glace pour deux des quatre buts des Leafs. L’un de Calle Jarnkrok qui a donné une avance de 2-1 à Toronto, l’autre de William Nylander qui a marqué en tout début de période médiane alors qu’Huberdeau et les Flames jouaient en avantage numérique.

Premier patineur des Flames envoyé sur la glace par Ryan Huska en tirs de barrage, Jonathan Huberdeau aurait pu se racheter davantage. Mais il a vu son tir bas être arrêté par Joseph Woll.

Quelques minutes plus tôt, à la fin de la prolongation, Huberdeau et son joueur de centre Elias Lindholm ont failli couronner la remontée des Flames, qui avaient comblé un déficit de trois buts pour pousser le match au-delà des 60 minutes réglementaires.

Mais un match serré ne suffit pas pour gagner !

«J’ai juste besoin d’une étincelle», a-t-il répondu lorsque j’ai suggéré que ces opportunités manquées auraient pu servir de tremplin vers des jours meilleurs.

« L’œuvre était là ce soir. Nous avons gardé les choses simples et après le but que nous avons marqué en seconde période, nous avons eu de meilleures présences par la suite. Nous avons créé plus de choses. J’aurais aimé faire la différence en prolongation ou en tirs de barrage, mais quand on analyse le match, on est quand même revenus au score en marquant trois buts d’affilée pour égaliser la cote. J’espère que le fait d’avoir poussé le match jusqu’aux tirs de barrage nous donnera du dynamisme pour les prochains matchs à Ottawa (samedi) et à Montréal (mardi)», a souligné Huberdeau avant d’aller rejoindre ses coéquipiers qui ont rapidement quitté Toronto après le match pour diriger pour la capitale fédérale.

Les arrêts à Ottawa et à Montréal et le fait de jouer devant famille et amis qui viendront l’appuyer autant contre les Sénateurs que contre le Canadien, pourraient aider Huberdeau à obtenir l’étincelle qu’il recherche pour le relancer. Pour lui redonner un peu de la confiance qui s’est estompée depuis son arrivée à Calgary.

« C’est toujours amusant de rentrer à la maison. Pour revoir mon monde. Comme je l’ai dit, j’ai l’impression d’être sur le point de débloquer. Je suis convaincu qu’il ne manque pas grand-chose. Un peu de chance, une étincelle, tout pourrait m’aider. Et alors que nous arrivons à Ottawa et à Montréal, le moment ne pourrait pas être mieux choisi. Nous jouons mieux en équipe ces derniers temps. En continuant à fournir un effort soutenu au sein de mon trio – Huberdeau jouait à la gauche d’Elias Lindholm et c’était Andrew Mangiapane qui patrouillait sur le flanc droit – j’espère pouvoir contribuer davantage aux succès de l’équipe. »

En 24 apparitions totalisant 19 min 7 s de temps de jeu, Jonathan Huberdeau a récolté une passe décisive. Il a obtenu un tir, s’est rendu coupable d’un revirement et a bloqué une rondelle en défense.

Quant aux Flames, ils venaient de battre coup sur coup le Kraken et les Predators avant d’arriver à Toronto pour affronter les Leafs lors du match annuel du Temple de la renommée. Des victoires nécessaires après un début de saison difficile avec seulement deux victoires sur les 10 premiers matchs (2-7-1).

[ad_2]

Gn Ca sport

Back to top button