Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

L’impossible entente entre Xi et Biden

[ad_1]

Xi Jinping rencontrera Joe Biden mercredi. Le plus surprenant dans ce rapprochement entre la Chine et les États-Unis est l’immense désir de certains dirigeants américains de croire aux bonnes intentions du gouvernement de Xi.

Pourtant, rien n’a changé dans la politique de Xi. Au contraire, il poursuit imperturbablement la restauration de la voie maoïste dans son pays, avec toutes les conséquences que cela entraîne.

Au nom de la lutte contre la corruption, Xi a écarté du pouvoir tous ses rivaux. Il a conduit l’économie chinoise dans des eaux troubles en prônant une version moderne de l’autosuffisance chère à Mao. Le système de crédit social qu’il a mis en place est un mécanisme ultra sophistiqué de surveillance et de dénonciation électroniques. Comme Mao, il a tenté, avec plus ou moins de succès, de bâtir autour de lui un culte de la personnalité.

  • Écoutez l’expert en politique internationale Loïc Tassé dans l’émission de Benoit Dutrizac via Radio QUB :
Riches contre pauvres

Sur le plan international, comme Mao, il cherche à opposer les pays pauvres aux pays riches (oubliant opportunément que la Chine fait désormais partie des pays riches). En outre, il a violé le traité de Hong Kong, renforcé l’expansionnisme chinois en mer de Chine et réprimé impitoyablement les Ouïghours sur son territoire. Au début de la pandémie de COVID-19, il a menti sur la gravité du virus et a refusé de coopérer. Il a accru l’espionnage chinois, entre autres avec Huawei et les ballons de surveillance. Il prend des otages politiques, notamment dans le conflit juridique qui l’oppose au Canada.

Dans le conflit ukrainien, Xi fournit à la Russie des équipements militaires non létaux et achète du gaz et du pétrole russes à des prix avantageux. Il ne serait pas surprenant d’apprendre que la Chine aide la Corée du Nord à produire des munitions pour la Russie.

Ces derniers jours, Xi a arrêté des stars chinoises du monde de la finance qui pourraient lui faire de l’ombre. Il a même forgé pour l’occasion un nouveau concept, contradictoire dans ses termes, celui de « finance marxiste ».

PhotoAFP

Méfiance

Les dirigeants chinois et américains doivent bien entendu se parler. Ils doivent également tenter de résoudre certains problèmes internationaux communs. Cependant, tant que Xi et son entourage resteront au pouvoir, la Chine s’éloignera de la période de coopération responsable de Deng Xiaoping et de ses successeurs.

Au contraire, la politique de Xi est marquée par la méfiance.

La politique de Xi ne répond pas aux aspirations des Chinois. Pour preuve, les manifestations anti-Xi de l’année dernière. Il est probable que les dirigeants chinois compétents attendent patiemment le départ de Xi.

Vraisemblablement, suite à la rencontre entre Xi et Biden, la Chine consolidera sa présence sur le marché américain. En échange, Biden voudra croire en une meilleure coopération de la Chine dans plusieurs domaines, notamment en matière d’environnement et de trafic de drogue. Une meilleure coopération illusoire.

L’impossible entente entre Xi et Biden



[ad_2]

Gn Ca world

Back to top button