Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Libérer les logements en location en limitant le parc immobilier d’Airbnb

[ad_1]

Le gouvernement fédéral envisage de limiter le nombre de logements du circuit Airbnb pour les locations de courte durée afin de libérer des logements pour le marché locatif et ainsi atténuer la crise du logement.

Selon les informations rapportées par le Globe et Mail et confirmés par Radio-Canada, les mécanismes ne sont pas encore définis.

Deux sources gouvernementales indiquent qu’Ottawa compte serrer la vis sur Airbnb. Rien n’est décidé, mais des discussions sont en cours, précisent les mêmes sources. Cela pourrait inclure des leviers fiscaux ou une collaboration avec les provinces et les villes pour faire pression en faveur de changements réglementaires.

Le gouvernement Trudeau veut contrer le discours du chef de l’opposition conservatrice Pierre Poilievre sur le logement. Le chef de l’opposition répète qu’il rencontre souvent des adultes qui vivent dans le sous-sol de leurs parents parce qu’ils sont incapables de payer un loyer ou une hypothèque.

Jagmeet Singh, chef du Nouveau Parti démocratique

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Du côté de NPDnous faisons preuve d’une certaine ouverture.

Je conviens qu’il y a un problème avec le fait que plusieurs appartements soient utilisés par des sociétés comme Airbnb, ce qui réduit les possibilités pour les familles d’avoir un appartement à long terme.

Des voix s’élèvent depuis plusieurs mois pour amener les autorités à encadrer les locations de courte durée. Le nombre de ce type de logements continue de croître dans les centres urbains de plusieurs provinces, exacerbant la crise du logement.

La marge de manœuvre d’Ottawa

Airbnb est souvent réglementé par des réglementations municipales, comme c’est le cas à New York ou au Québec, qui a légiféré pour mettre fin aux publicités illégales.

Le gouvernement fédéral s’immisce-t-il dans les domaines de compétence des provinces et des villes ? Une source fédérale nie et assure que le gouvernement souhaite plutôt travailler avec les provinces et les villes.

[ad_2]
journalmetro

Back to top button