Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Lettres : la politique sur les pronoms pourrait n’être qu’un début pour la Saskatchewan

[ad_1]

Il n’existe aucun droit protégé garanti pour les minorités canadiennes. Tout gouvernement territorial, provincial ou fédéral peut révoquer un droit protégé par la Charte canadienne des droits et libertés en utilisant la clause dérogatoire.

Le premier ministre Moe, en se préparant à invoquer cette clause, a décrété que les droits des parents prévalent sur les droits des enfants, quelle que soit la conclusion finale des tribunaux.

Ceux qui applaudissent cette décision devraient réfléchir à la manière dont ils réagiraient si un droit tel que la liberté religieuse était bafoué. Les gouvernements ne devraient pas pouvoir choisir parmi les éléments de la Charte canadienne des droits et libertés.

Le mouvement pour les droits des parents est bien coordonné partout en Amérique du Nord et est utilisé non seulement pour nier les droits individuels, mais aussi pour attaquer l’éducation publique. Action4Canada prétend avoir eu une influence primordiale sur le Parti Sask.

Leur site Web comprend des déclarations telles que : «… les bibliothèques et les écoles sont devenues des lieux dangereux où les déviants sexuels et les pédophiles ont facilement accès aux enfants. Il s’agit d’une attaque ignoble contre ceux qui scolarisent plus de 95 pour cent des élèves de la Saskatchewan dans des écoles publiques et catholiques séparées.

Le gouvernement provincial a démontré un soutien accru à l’enseignement privé en augmentant son soutien et son financement aux écoles privées. C’était discutable, mais ce n’est rien en comparaison de l’élaboration hâtive d’une politique qui pourrait donner l’impression d’aligner le gouvernement sur les organisations attaquant l’éducation publique.

Espérons que le premier ministre Moe et ses collègues du cabinet, dont certains ont été directement impliqués dans l’éducation publique, exprimeront leur soutien à l’éducation publique et désavoueront les commentaires haineux de certains détracteurs.

David Steele, Régina

[ad_2]

En LOcal

Back to top button