Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Lettres : La justice fondamentale demeure insaisissable pour de nombreuses personnes en Saskatchewan

[ad_1]

Il y a huit ans, la Saskatchewan a créé la Semaine de l’accès à la justice pour encourager un engagement créatif auprès des communautés confrontées à des obstacles à l’accès à la justice.

Du lundi au vendredi de la semaine prochaine, des organismes communautaires, des éducateurs et des leaders du secteur de la justice de partout dans la province examineront qui est confronté aux plus grands obstacles, pourquoi ces obstacles n’ont pas été adéquatement surmontés et comment mettre en place les mesures nécessaires pour les surmonter.

Le système juridique est exclusif et coûteux. Alors que de nombreuses personnes considèrent la « justice » comme se limitant à la défense pénale ou à la résolution rapide d’un divorce, la justice commence avant même que quelqu’un ait besoin de recourir aux services d’un avocat.

Pour de nombreux membres de la communauté qui ne disposent pas d’un soutien adéquat pour les éléments de base que beaucoup tiennent pour acquis, le fardeau de naviguer dans les systèmes conçus pour faciliter « l’accès à la justice » devient insurmontable.

Les Services d’assistance juridique communautaire du centre-ville de Saskatoon (CLASSIC) sont la seule clinique juridique communautaire en Saskatchewan. Notre personnel constate quotidiennement les lacunes de la « justice ». Il faut remédier à l’hypocrisie inhérente à l’accès aux services.

Il est courant que les bénéficiaires de l’aide sociale ne reçoivent pas leur aide au revenu à temps et soient par conséquent expulsés.

Un déblocage tardif de l’aide au revenu est le meilleur des résultats par rapport à de nombreux autres cas, car cela signifie que la personne a réussi à suivre le processus du ministère des Services sociaux ; celui qui nécessite l’accès à un ordinateur, une imprimante, un téléphone et un scanner.

Pour ces personnes, « l’accès à la justice » va au-delà du fait d’avoir un avocat ou une journée au tribunal. Nous devons faire mieux.

Chantelle Johnson, Saskatoon

Le message verbal de Moe montre la véritable intention

Objet : « Invocation d’une clause nonobstant pour outrepasser l’injonction du pronom « option nucléaire » : expert », SP, 30 septembre.

[ad_2]

En LOcal

Back to top button