Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Lettres, 21 octobre 2023 : « Le système d’immigration du Canada est loin d’être à la hauteur »

[ad_1]

Contenu de l’article

Pas d’idée

Il a longtemps été considéré comme vrai que les immigrés votaient pour le parti qui les avait laissés entrer dans le pays, en guise de remerciement. Les gens ont spéculé que le gouvernement libéral était si catégorique quant à l’idée d’accueillir entre ½ et un million d’immigrants par an au Canada parce qu’ils seraient de futurs électeurs libéraux. Mais cela part du principe que la vie des immigrants s’est améliorée dans ce pays et qu’ils en sont reconnaissants. Et si maintenant, bon nombre de ces immigrants se sentaient trompés par le gouvernement libéral ? Que leur vie n’est pas meilleure à leur arrivée et qu’ils sont laissés à eux-mêmes, finissant dans des refuges pour sans-abri et parfois même pas ça ! Beaucoup affirment qu’ils auraient tout aussi bien pu « rester à la maison », car les seules choses qui s’offrent à eux au Canada sont des emplois au salaire minimum qui ne peuvent pas couvrir le coût élevé de la vie et les logements trop chers. Certains pourraient être contraints de se tourner vers le crime. Les libéraux ont créé un « boom démographique » grâce à l’immigration, mais le boom du logement et de l’emploi nécessaire à leur maintien a été largement ignoré par le gouvernement, les immigrants s’ajoutant à la population pauvre et sans abri du Canada. Les seules solutions proposées par les libéraux sont « une taxe pour résoudre le problème ». Dans quelle mesure cela profite-t-il aux immigrants, aux contribuables ou au Canada?

Contenu de l’article

TONY BORBÉLY

(La mise en place des supports appropriés devrait être le strict minimum.)

Dégage, Trudeau

Alors maintenant, Trudeau veut mettre le nez dans les décisions de l’Alberta concernant leurs pensions. Il essaie d’utiliser ses tactiques pour créer la division (un peu comme le NPD) parmi nos citoyens avant que toutes les informations n’aient été entendues, pesées et testées par référendum. C’est drôle comme il semble penser qu’il peut muscler l’Alberta, mais n’essaye jamais de muscler le Québec. Retournez à Ottawa JT. Passez le pop-corn, s’il vous plaît.

JERRY BURTON

(Eh bien, comme il s’agit d’un régime de retraite fédéral, il n’est pas surprenant qu’il intervienne.)

Dit qui?

La chose la plus déconcertante à propos du projet de Danielle Smith visant à retirer l’Alberta du Régime de pensions du Canada est que les Canadiens retraités vivant en Alberta ne seraient pas autorisés à continuer de participer au Régime de pensions du Canada. De quel droit de domaine éminent Mme Smith et le Parti conservateur uni pensent-ils pouvoir leur retirer la propriété des Albertains? Les Albertains qui reçoivent des prestations du RPC sont propriétaires de leurs prestations du RPC après avoir travaillé toute leur vie pour eux. Aucun gouvernement provincial n’a le droit d’intervenir ou de leur retirer ces avantages, même s’il pense qu’il offrira quelque chose de mieux aux Albertains. Ce n’est pas leur décision de prendre.

PORCS KARLIS

(Le plan serait qu’ils bénéficient des avantages de l’APP.)

Partagez cet article sur votre réseau social

[ad_2]

En LOcal

Back to top button