Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

Les vignerons du Gers ont manifesté devant la préfecture

[ad_1]

Ce sont des tas de vignes mortes qui ont été déversés ce mardi matin 14 novembre devant la préfecture du Gers. Une action symbolique menée par des viticulteurs gersois qui souhaitent se faire entendre au niveau de l’Etat car leur situation est dramatique économiquement et socialement.

« Quand le réservoir est vide, il est vide »

Nathalie Ménégazzo, vigneronne indépendante au domaine Embidoure à Réjaumont, ne cache pas son amertume : « Nous avons subi 70 % de pertes mais les coûts restent les mêmes, la trésorerie est endommagée, nous connaissons par exemple une augmentation de 62 % sur le lunettes. On réduit nos marges pour ne pas augmenter les prix, c’est inconcevable. Pour nous, quand la cuve est vide, elle est vide.

Trouve des solutions…

De son côté, Jérémy Carré, responsable syndical de la section viticulture à la FDSEA, détaille le mal-être de la profession : « Nous traversons trois années difficiles et même plus pour certains, ayant subi des aléas climatiques importants auxquels s’ajoute le fléau de la moisissure. dans nos vignes. Ce sont 12 000 ha qui ont été impactés entre 25% et 100%. Les exploitations ne tiendront pas longtemps, nous attendons des mesures de l’Etat, des assurances, des banques, des fournisseurs… De notre côté nous travaillons à trouver des solutions pour ces agriculteurs qui n’ont plus la force de réagir, ils vont abandonner. »

C’est vers 11h30 que les vignerons ont été reçus à la préfecture par Julie David, sous-préfète et directrice de cabinet du préfet.

[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button