Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

Les Sénateurs confiants malgré les questions autour de l’équipe – Winnipeg Free Press

[ad_1]

OTTAWA – Les Sénateurs d’Ottawa semblent enfin prêts à franchir la prochaine étape cette saison, mais cela pourrait être plus difficile que prévu initialement.

Plus tôt cet été, les Sénateurs semblaient solides au milieu, alors que c’est maintenant un sujet de préoccupation. La préparation de Josh Norris pour le début de la saison est toujours incertaine, car on s’attend à ce qu’il soit le centre n ° 2 de l’équipe.

Le joueur de 24 ans a subi une opération à l’épaule en janvier et devait être prêt pour le camp d’entraînement et les matchs préparatoires, mais Norris n’a pas joué et Ottawa a déclaré qu’il était au jour le jour.

« Ce n’est certainement pas ce que nous avions envisagé, mais quel choix avez-vous », a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs DJ Smith. « Vous devez présenter votre meilleur groupe. Nous avons joué sans eux tout au long du camp.

« À un moment donné, nous savons que (l’attaquant Shane Pinto) sera là. J’espère que Josh sera là à un moment donné. Tout ce que nous pouvons faire, c’est faire de notre mieux avec ce que nous avons. Nous pensons toujours que nous sommes assez bons et suffisamment compétitifs pour être présents à chaque match.

Norris n’a pas parlé ces derniers jours et ne devrait pas le faire avant son retour à l’action.

Pour aggraver les choses, Pinto, qui est joueur autonome avec restriction, n’a toujours pas signé.

Lorsque Norris a chuté la saison dernière, Pinto, 22 ans, a gravi les échelons et a terminé l’année avec 20 buts et 35 points. Mais Ottawa ne dispose actuellement pas de beaucoup d’espace pour conclure un accord.

À l’approche du match d’ouverture de la saison mercredi contre les Hurricanes de la Caroline, les quatre centres des Sénateurs pourraient être Tim Stützle, Ridly Greig, Rourke Chartier et Mark Kastelic.

« Nous avons déjà traité de ce problème », a déclaré Smith. « Je ne pensais pas que ce serait avant le début de l’année, c’est sûr, mais il n’y a pas d’excuses et nous avons assez de talent dans cette salle pour gagner. »

Ottawa a raté les séries éliminatoires pour la sixième année consécutive par seulement six points en 2022-2023, avec une fiche de 39-35-8 pour terminer sixième de la division Atlantique.

Bien que rater les séries éliminatoires ait été une déception, les Sénateurs ont démontré une amélioration significative en jouant des matchs significatifs au cours de la saison.

Le directeur général d’Ottawa, Pierre Dorion, espère que les ajouts hors saison rapporteront des dividendes.

Après qu’Alex DeBrincat ait clairement indiqué qu’il ne se considérait pas comme faisant partie de l’avenir d’Ottawa, les Sénateurs l’ont envoyé à Détroit et ont reçu l’attaquant Dominik Kubalik en retour. De plus, Ottawa a signé avec Vladimir Tarasenko un contrat d’un an d’une valeur de 5 millions de dollars américains.

Bien que des questions demeurent quant à ce que feront les Sénateurs au centre, le seul domaine dans lequel ils peuvent avoir confiance est celui des buts.

Avec l’ajout de Joonas Korpisalo, qui a signé un contrat de cinq ans en juillet, les Sénateurs espèrent bénéficier d’une stabilité indispensable devant leur filet.

Depuis le départ de Craig Anderson en 2020, les Sénateurs ont connu des expériences ratées avec Matt Murray, Cam Talbot et Filip Gustavsson.

Ottawa espère que Korpisalo et Anton Forsberg leur offriront la constance qu’ils recherchent pour enfin accéder aux séries éliminatoires.

La ligne bleue d’Ottawa devrait également montrer une certaine amélioration.

Thomas Chabot et Jakob Chychrun, acquis en mars dernier, débuteront la saison ensemble.

Chychrun fournit aux Sénateurs un autre défenseur qui déplace la rondelle et qui ajoute de la profondeur à la deuxième unité en avantage numérique d’Ottawa. Chychrun n’a disputé que 12 matchs avec Ottawa la saison dernière avant de se blesser et n’a disputé plus de 60 matchs que deux fois au cours de ses sept saisons dans la LNH.

Le deuxième duo d’Ottawa est composé d’Artem Zub et de Jake Sanderson, qui ont signé le mois dernier un contrat de 64,4 millions de dollars sur huit ans. Sanderson a fait preuve d’un sang-froid et d’un talent incroyables lors de sa saison recrue, tandis que Zub est un solide défenseur qui reste à la maison.

Le troisième duo composé d’Erik Brannstrom et du vétéran Travis Hamonic est un duo de profondeur et toute contribution offensive sera un avantage.

Même si les attentes sont plus élevées et que l’objectif est les séries éliminatoires, jouer dans la division Atlantique toujours compétitive et rester en bonne santé pourrait rendre les choses à la fois intéressantes et stimulantes.

EFFET ANDLAUER

Depuis qu’il a été officiellement présenté comme nouveau propriétaire des Sénateurs fin septembre, Michael Andlauer a lentement laissé sa marque sur la franchise. L’ajout de Steve Staios au poste de président des opérations hockey ne semble être que le premier d’une longue série, car il semble être « le meilleur de sa catégorie ».

DUO DYNAMIQUE

Ottawa a vu sept gardiens de but différents débuter un match la saison dernière alors qu’il faisait face à une vague de blessures. Nous espérons que le tandem Korpisalo-Forsberg de cette année parviendra à rester en bonne santé et à former un duo fiable et cohérent.

Forsberg vient de subir une déchirure de deux ligaments collatéraux médiaux et a semblé en bonne forme tout au long de la pré-saison. Les deux sont de bons amis et se connaissent puisqu’ils ont joué ensemble avec les Lake Erie Monsters de la Ligue américaine de hockey et ont mené l’équipe à un titre de la Coupe Calder en 2016.

Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 8 octobre 2023.



[ad_2]

En Sports

Back to top button