Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

les Rolling Stones sont finis, passons à autre chose !

[ad_1]

Les Rolling Stones règnent sur le rock’n’roll depuis 60 ans. En 1963, en signant un contrat avec Decca, ils sortent leur premier 45 tours. Allezune reprise d’une chanson de Chuck Berry, entament des tournées, apparaissent à la télévision, déchaînent l’hystérie de leurs fans lors de concerts…

Mick Jagger, Keith Richards, Brian Jones (décédé en 1969), Bill Wyman, Ronnie Wood et Charlie Watts (décédé en 2021) ont rempli les stades du monde entier, créé des chansons magistrales et incarné le rock dans toute sa splendeur et sa démesure. Le groupe a sorti 23 albums.

Le plaisir n’est pas là

Compte tenu des bons moments du groupe anglais, Diamants de Hackney, le 24ème album des Rolling Stones, déçoit. Le disque sorti le 20 octobre 2023 chez Universal était très attendu, surtout depuis leur dernier album original, Un plus gros coupdaté de 2005. Le groupe anglais sorti en 2016, Bleu et solitaire, un disque de reprises de standards du blues. Reprenant avec conviction des chansons de Little Walter, Howlin’Wolf ou Jimmy Reed, ils compensaient le manque de profondeur en soul. ivre avec un son rock puissant pour un résultat plutôt agréable.

Avec Hackney Diamonds, Force est de constater que le plaisir n’est pas au rendez-vous. Ce n’est pas que les Rolling Stones aient perdu leur talent : Mick chante toujours de sa voix orageuse, Keith reste un géant à la guitare, le son tient solidement. Mais ce qu’il y avait de passionnant et de nouveau dans la musique des Rolling Stones semble figé, voire fossilisé, dans le passé.

À la recherche de pépites

Le groupe reste le phare du rock’n’roll, et le prouve avec en soutien un casting de superstars : Sir Paul McCartney, Sir Elton John, Lady Gaga, Stevie Wonder. McCartney accompagne une ex-basse des Beatles très en colère Bite ma tête qui proteste vivement : « Pourquoi me déranges-tu ? « . On peine à l’écouter avant forcément de se poser la question, ce qui devient encore plus gênant.

Ainsi, nous tirons des douze titres deDiamants de Hackney (« verre brisé » en argot anglais) à la recherche de pépites. Il s’avère que, comme Vivre par l’épée qui voit Elton John aux claviers donner un rythme impeccable aux sermons des Stones : « Si vous vivez par l’épée, vous périrez par l’épée ». Ou Doux sons du cielun gospel qui permet à Lady Gaga et Stevie Wonder de libérer leur voix ivre. Avec Mick Jagger enfin au chant, sans se caricaturer, ils donnent du style à ce titre lent et inspiré évoquant la période chrétienne de Bob Dylan.

Nous nous souviendrons encore Dis-moi franchementballade brute interprétée par Keith Richards. « Dis-moi honnêtement/j’ai besoin de réponses », demande le légendaire guitariste. Alors voilà, dit-on, les Rolling Stones, même si on les aime, même s’ils ont accompagné nombre de nos happy hours, auraient pu trop éviter l’album.

[ad_2]
Fr1

Back to top button