Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Les procureurs proposent un site Web pour informer les victimes dont les déclarations de revenus ont été volées ainsi que celles de Trump

[ad_1]

Les procureurs proposent un site Web pour informer les victimes dont les déclarations de revenus ont été volées ainsi que celles de Trump



CNN

L’ancien entrepreneur de l’IRS accusé d’avoir divulgué les déclarations de revenus de l’ancien président Donald Trump a divulgué tellement d’informations fiscales que les procureurs souhaitent informer les milliers de victimes via un site Web public, selon un dossier déposé mercredi par le tribunal.

Charles Littlejohn, du Maryland, est accusé d’avoir volé les données de l’Internal Revenue Service auprès de milliers de personnes parmi les plus riches du pays. Littlejohn aurait divulgué certaines de ces informations – y compris celles de Trump – aux médias nationaux, et les journalistes ont publié des informations sur plus de 150 victimes, selon des documents judiciaires.

Littlejohn n’a pas encore plaidé officiellement. Son avocat avait auparavant refusé de commenter ces allégations.

La loi fédérale exige que les procureurs informent toutes les victimes d’actes criminels qu’ils peuvent identifier, et les règles de l’IRS exigent également la notification de tous les contribuables dont les informations de déclaration ont été divulguées de manière inappropriée.

Les procureurs ont déclaré qu’ils avaient déjà informé le petit groupe de victimes dont les informations avaient été publiées par courrier et par téléphone, mais ils ont déclaré que notifier des milliers de victimes de cette manière « ne serait pas pratique ».

La page Web proposée apparaîtrait sur le site Web du ministère de la Justice, ont écrit les procureurs, et fournirait un résumé de l’affaire, des informations et des mises à jour sur l’affaire ainsi que des calendriers d’audience et des documents relatifs à l’affaire.

« Le site Web contiendra également une adresse e-mail grâce à laquelle les victimes potentielles d’un crime pourront contacter le ministère de la Justice pour toute question concernant l’affaire », ont écrit les procureurs.

[ad_2]

En world

Back to top button