Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Les Palestiniens de la région du Grand Toronto appellent le gouvernement fédéral à aider leurs proches à fuir Gaza

[ad_1]

Un groupe de Palestiniens vivant dans la région du Grand Toronto font appel au gouvernement fédéral pour qu’il fasse venir au Canada les membres de leur famille vivant à Gaza plus rapidement que ne le permettent les politiques d’immigration habituelles.

Abdallah Alhamadni, résident permanent et local de Milton, espère qu’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) créera une voie humanitaire pour les Palestiniens fuyant la guerre entre Israël et le Hamas, similaire à celles mises en place pour les personnes fuyant la violence dans des endroits comme la Syrie et l’Ukraine. .

« J’ai un grand espoir, ce n’est pas impossible de réaliser cela », a déclaré Alhamadni, ajoutant que le Canada a la réputation d’aider les gens du monde entier à trouver un refuge sûr dans le pays en période de crise.

« Nous aimerions être traités de la même manière. »

Le siège de Gaza par Israël, lancé après l’attaque transfrontalière du 7 octobre contre le sud d’Israël par des militants du Hamas, a laissé les 2,3 millions d’habitants de l’enclave à court de nourriture, d’eau, de médicaments et de carburant.

L’aide humanitaire a été autorisée dans le sud de Gaza pour la première fois samedi après que l’armée israélienne a pilonné le nord de Gaza et a averti qu’elle augmenterait ses attaques suite à l’infiltration surprise de ses frontières par des militants du Hamas. Un deuxième convoi se dirigeait vers Gaza dimanche.

Une offensive terrestre attendue entraînera probablement une augmentation dramatique du nombre de victimes des deux côtés dans les combats urbains. Plus de 1 400 personnes ont été tuées en Israël pendant la guerre – pour la plupart des civils tués lors de l’incursion du Hamas – selon le gouvernement israélien. L’armée israélienne a déclaré samedi qu’au moins 307 de ses soldats avaient été tués depuis le 7 octobre.

Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, a déclaré samedi que le bilan des morts dans l’enclave avait atteint 4 385, tandis que 13 561 personnes avaient été blessées.

De gros nuages ​​gris foncé s’élèvent dans le ciel bleu au-dessus des bâtiments en béton endommagés.
Une photo prise du côté israélien de la frontière avec la bande de Gaza montre de la fumée s’élevant derrière des bâtiments détruits dans la partie nord-ouest de l’enclave palestinienne lors d’un bombardement israélien samedi. (Aris Messinis/AFP/Getty Images)

Ahmad Abualjedian, résident permanent et local de Brantford, en Ontario, affirme que sa femme – qui devrait accoucher de sa fille et de son premier enfant dimanche – est toujours à Gaza avec ses sœurs et ses frères.

Il dit qu’il a déjà perdu des membres de sa famille à cause de la violence et qu’il craint d’en perdre davantage, en plus du stress qu’il ressent en sachant que sa femme doit accoucher dans des circonstances aussi désastreuses.

« Les gens vivent là-bas, ils n’ont rien à voir avec quoi que ce soit », a déclaré Abualjedian.

« J’ai perdu ma sœur. Dois-je perdre davantage pour convaincre… l’humanité de nous aider ? »

CBC Toronto a contacté IRCC pour obtenir ses commentaires, mais n’a pas reçu de réponse au moment de la publication.

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que le Canada soutenait le droit d’Israël à l’autodéfense, tout en ajoutant que le droit international devait être respecté à Gaza. Plus de 30 députés – dont 23 libéraux – ont écrit une lettre à Trudeau l’appelant à plaider en faveur d’un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas.

La dernière fois que le gouvernement a annoncé publiquement qu’il consacrerait des fonds à l’aide aux réfugiés palestiniens, c’était en juin. Affaires mondiales Canada a annoncé un financement pouvant atteindre 100 millions de dollars sur quatre ans pour l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, ainsi qu’un financement supplémentaire de 3 millions de dollars pour l’appel d’urgence pour la Cisjordanie et Gaza.

Le gouvernement a déjà créé un précédent, selon un avocat spécialiste de l’immigration

L’avocate spécialisée en droit de l’immigration Maureen Silcoff affirme que les politiques qui peuvent aider les Palestiniens à venir au Canada plus rapidement que d’habitude sont quelque chose que le gouvernement a autorisé dans le passé pour d’autres groupes.

« Nous avons vu de nombreuses politiques publiques être créées pour l’Ukraine, pour l’Afghanistan, pour le Soudan, pour Hong Kong, pour toute une série de situations », a déclaré Silcoff. « Il appartient au ministre de décider ce qui serait approprié dans les circonstances. »

REGARDER | Une femme du Nouveau-Brunswick parle de sa famille à Gaza, notamment de sa sœur enceinte de six mois :

Les Palestiniens de la région du Grand Toronto appellent le gouvernement fédéral à aider leurs proches à fuir Gaza

Un Canadien décrit avoir tenté de joindre sa sœur enceinte à Gaza

Vidéo en vedetteRola Baker, qui vit à Moncton, au Nouveau-Brunswick, avait plusieurs frères et sœurs à Gaza lorsqu’Israël a imposé son siège complet du territoire – y compris une sœur qui était enceinte de six mois lorsque la violence s’est intensifiée.

Il pourrait également envisager de prolonger les visas et les permis pour les Palestiniens déjà présents, de supprimer les frais de traitement ou d’accélérer les demandes existantes dans le système émanant de proches dont les parents vivent au Canada, a-t-elle déclaré.

« Cela serait conforme aux politiques passées du gouvernement et aux actions adoptées par le gouvernement. »

Alhamadni dit que sa famille se prépare à chaque instant à de mauvaises nouvelles. Si quelque chose arrivait à des proches à l’étranger, il se sentirait « coupable » et aurait « échoué à les protéger ».

« Nous ne pouvons pas continuer notre vie et nous avons l’impression d’être divisés en deux », a déclaré Alhamadni.

« Nous essayons d’élever la voix. »

[ad_2]

En LOcal

Back to top button