Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

Les Fils du Diable : avant de mourir, Hugo St-Laurent a écrit à son groupe qu’il comprenait leur absence à ses funérailles

[ad_1]

Le groupe Les Fils du Diable, qui a autrefois représenté le Canada au parc EPCOT de Walt Disney World, a sorti son nouvel album le 7 novembre dernier. À la bière comme à la guerrequelques semaines seulement après avoir perdu l’un des siens.

Le claviériste et membre fondateur Hugo St-Laurent est décédé d’un cancer à l’âge de 45 ans à la mi-octobre, alors que le groupe était au Nouveau-Brunswick pour présenter une trentaine de spectacles en 22 jours. .

« Il est décédé au début de notre tournée. Les funérailles ont été célébrées peu avant notre retour… C’est comme si ce n’était pas réel», confiait le violoniste Marc Anger, dont la participation à «Star Académie» en 2005 avait été marquante.

Capture d’écran Facebook – Les Fils du Diable

« Il a pris la peine de nous envoyer un message, quand nous sommes partis, dans lequel il disait : ‘eh bien je comprends que tu es parti en tournée que tu ne pourras probablement pas être présent aux funérailles.’ Je comprends. Je sais que c’est compliqué de devoir tout déplacer», a ajouté le percussionniste et guitariste Rob Langlois, précisant qu’il l’avait envoyé deux jours avant son décès.

Son spectre était encore palpable à Lady Davidson où le groupe a présenté quelques-uns de ses nouveaux morceaux, dont la chanson titre, qui passe actuellement sur les ondes radio et qui a été écrite avec lui, à l’annonce de sa maladie.


Les Fils du Diable : avant de mourir, Hugo St-Laurent a écrit à son groupe qu'il comprenait leur absence à ses funérailles

Les Fils du Diable, lors du lancement de leur album, le 7 novembre 2023, chez Lady Davidson. Une photo d’Hugo St-Laurent a été déposée sur un tabernacle au fond de la scène.

Photo Agence QMI, Joël LEMAY

C’est son ami de longue date François De Grandpré qui a accepté de prendre la relève. « Hugo, c’était un bon ami qui m’encourageait tout le temps et c’est comme ça que j’avance dans le projet », a déclaré le musicien dans sa loge, ému, quelques minutes avant de monter sur scène.

« Beaucoup de plaisir avant tout »

Avec son nouvel album, sur lequel on peut entendre Hugo St-Laurent, le groupe poursuit le travail entamé sur le précédent opus. Dans la même veine, il raconte des histoires avec une touche contemporaine et le souci de proposer des mélodies entraînant aux inspirations pop-rock, Trad et Cajun.

« Sur A ta fenêtreon raconte la folle histoire d’un gars qui veut aller voir sa chérie, comme Roméo et Juliette, mais il ne pensait pas qu’à Montréal elle était peut-être dans un gratte-ciel au 18e étage. » a soulevé Rob Langlois.


Les Fils du Diable : avant de mourir, Hugo St-Laurent a écrit à son groupe qu'il comprenait leur absence à ses funérailles

Lancement de l’album « À la bière comme à la guerre » du groupe Les Fils du Diable au Lady Davidson, à Montréal, le mardi 7 novembre 2023.

Photo Agence QMI, Joël LEMAY

« Pour le reste d’entre nous, notre message est que ce que nous faisons est très amusant. Ces dernières années ont été difficiles pour tout le monde, nous ne le cacherons pas, mais notre objectif est de donner beaucoup de bonheur aux gens. Du plaisir avant tout », a poursuivi Marc Anger, qui estime également que cette « bonhomie musicale » n’est pas étrangère à l’engouement du public pour la musique cajun.

Représenter le Canada à l’EPCOT

Avant la pandémie, Les Fils du Diable ont représenté la fleurdelysé à plusieurs reprises sur la scène du pavillon canadien à l’EPCOT. Une partition exigeante pour le groupe qui devait se produire cinq fois par jour, mais globalement agréable, qui leur permet de pratiquer leur matériel.

« Ce sont des émissions de 25 minutes. Toute la journée on a notre instrument entre les mains et il y a Mickey Mouse qui nous ouvre la porte de notre loge, c’est particulier», raconte en riant Marc Anger.

Il faut dire aussi que depuis la pandémie, Disney demande aux artistes et groupes musicaux d’étendre leur présence en Floride à au moins cinq ou six semaines consécutives.

L’album À la bière comme à la guerre est disponible sur les plateformes d’écoute en ligne.



[ad_2]

Gn Ca ent

Back to top button