Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

Les États-Unis approuvent le premier vaccin contre le chikungunya

[ad_1]

Le premier vaccin contre le chikungunya vient d’être approuvé par l’Agence américaine des médicaments. Développé par le laboratoire européen Valneva, une demande d’autorisation a également été déposée auprès de l’Agence européenne du médicament. Le « Chik » a provoqué 5 millions d’infections dans le monde ces 15 dernières années… La Guadeloupe n’a pas été épargnée.

Ixchiq… Ce sera son nom commercial. Ce vaccin sera autorisé pour les plus de 18 ans. Injectable en une seule dose, il contient du virus atténué pour améliorer la réponse immunitaire. Ses effets secondaires : migraines, fatigue, nausées et même douleurs musculaires. Le Chikungunya est ce virus transmis par le moustique Aedes aegyptia. Elle provoque l’apparition d’une fièvre soudaine et de violentes douleurs articulaires qui lui valent son nom de maladie de l’homme courbé.

Les symptômes peuvent parfois durer des mois, voire des années, mais les décès sont rares. Les cas les plus graves ont été enregistrés chez les personnes âgées, chez celles ayant des antécédents médicaux et chez les bébés infectés peu avant la naissance.

Le Chikungunya est présent dans nos régions, en Afrique et en Asie du Sud Est. La dernière grande épidémie ici remonte à près de 10 ans. En 2014, la Guadeloupe et la Martinique ont été violemment touchées. Des dizaines de milliers de personnes ont été infectées. Une dizaine d’individus, victimes de la forme grave, avaient même succombé à la maladie. Les Antilles sont donc aujourd’hui en partie naturellement immunisées, mais le chikungunya est également désormais considéré comme une menace émergente.



[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button