Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique

Les épiciers vont geler les prix pour stabiliser les coûts : Champagne

[ad_1]

Le ministre de l’Industrie, François-Philippe Champagne, a déclaré que les Canadiens commenceront « bientôt » à voir les grands épiciers prendre des mesures pour réduire les prix des aliments, notamment en gelant les prix et en menant des campagnes d’égalisation des prix.

Champagne a déclaré que Loblaw, Metro, Empire, Walmart et Costco ont convenu de commencer à déployer des actions qui entraîneront une baisse des prix des produits d’épicerie pour les Canadiens, une mesure qui, selon le ministre, n’est que le début « d’un certain nombre d’actions » que le gouvernement fédéral prendra. prise.

Cela survient après que Champagne a tenu une série de réunions au cours des dernières semaines, en commençant par les PDG et les hauts dirigeants des cinq principales chaînes d’épicerie du Canada, dans le but de travailler à la présentation d’un plan visant à stabiliser les prix des aliments d’ici Thanksgiving.

Champagne a également rencontré des entreprises manufacturières internationales et des fabricants nationaux, après que le Conseil canadien du commerce de détail a appelé Ottawa à travailler avec davantage d’acteurs tout au long de la chaîne d’approvisionnement pour s’attaquer au problème.

Le premier ministre Justin Trudeau avait lancé un ultimatum aux épiciers, affirmant que s’ils ne venaient pas à la table, ils subiraient des conséquences telles que des mesures fiscales pour avoir « réalisé des profits records » sur le dos des Canadiens qui luttent pour nourrir leurs familles.

Le coût de la nourriture et l’inflation qui l’alimente sont une question dominante sur la Colline du Parlement depuis le début de la session d’automne, mais alors que les Canadiens commençaient à préparer leur liste d’épicerie et à faire des provisions pour les repas de ce week-end, la pression politique exercée par le chef conservateur Pierre Poilievre et le chef du NPD Jagmeet Singh est monté en puissance à la Chambre.

Bien que le rythme de l’inflation ait ralenti par rapport aux sommets observés en 2022, le dernier rapport sur l’indice des prix à la consommation de Statistique Canada montre que le coût de la plupart des produits alimentaires a effectivement augmenté d’une année sur l’autre en août.

Cette pression sur les prix a incité de nombreux Canadiens à modifier leurs habitudes d’achat, optant plus souvent pour les magasins discount ou parcourant les circulaires pour trouver des offres.

Les libéraux fédéraux vont également de l’avant avec des modifications à la Loi sur la concurrence du Canada visant à renforcer les protections des Canadiens dans le cadre de la concurrence actuelle dans le secteur de l’épicerie par le biais du projet de loi C-56, « Loi sur le logement et les épiceries abordables ».

Le gouvernement propose des amendements qui, s’ils étaient adoptés, donneraient plus de pouvoir au Bureau de la concurrence pour enquêter et prendre des mesures coercitives en cas de comportement déloyal dans le secteur, comme la fixation des prix ou les prix abusifs, tout en rendant plus difficile pour les grands épiciers d’empêcher les petits concurrents de fixer des prix. magasin à proximité.

Alors que le projet de loi C-56 en est à sa cinquième journée de débat en deuxième lecture jeudi, la vice-première ministre Chrystia Freeland a appelé Poilievre à « mettre fin aux retards procéduraux », affirmant qu’il n’y a « vraiment aucune excuse pour retarder l’adoption de ce projet de loi ».


Ceci est une actualité de dernière minute… revenez pour les mises à jour

[ad_2]

En polices

Back to top button