Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Les éleveurs de bétail de l’Alberta touchés par la sécheresse recevront une aide pour compenser leurs coûts – Winnipeg Free Press

[ad_1]

CALGARY – Les gouvernements de l’Alberta et du Canada vont fournir 165 millions de dollars pour soutenir les éleveurs touchés par la sécheresse et les conditions météorologiques extrêmes.

Le programme Canada-Alberta d’aide au bétail en cas de sécheresse s’adresse aux éleveurs de bétail ayant des animaux au pâturage.

Le ministre de l’Agriculture de l’Alberta, RJ Sigurdson, a déclaré que cela permettra à ceux qui en ont besoin de demander une aide financière pour couvrir les pertes qu’ils ont subies pour gérer et entretenir leurs troupeaux reproducteurs.

Des bovins paissent au coucher du soleil près de Cochrane, en Alberta, le jeudi 8 juin 2023. Les gouvernements de l'Alberta et du Canada vont fournir 165 millions de dollars pour soutenir les éleveurs touchés par la sécheresse et les conditions météorologiques extrêmes.LA PRESSE CANADIENNE/Jeff McIntosh

Des bovins paissent au coucher du soleil près de Cochrane, en Alberta, le jeudi 8 juin 2023. Les gouvernements de l’Alberta et du Canada vont fournir 165 millions de dollars pour soutenir les éleveurs touchés par la sécheresse et les conditions météorologiques extrêmes.LA PRESSE CANADIENNE/Jeff McIntosh

Il affirme que les producteurs admissibles pourraient accéder jusqu’à 150 $ par tête pour les animaux reproducteurs.

Dans le cadre de l’accord de partage des coûts, le gouvernement fédéral fournit 99 millions de dollars et l’Alberta doit apporter une contribution supplémentaire de 66 millions de dollars.

Sigurdson dit que l’année a été difficile pour de nombreux éleveurs et il espère que le programme les aidera jusqu’à la saison prochaine.

« La sécheresse et la chaleur excessive de cette année ont contraint nos éleveurs à des coûts supplémentaires en raison des jours de pâturage perdus. Nous reconnaissons leur stress à l’approche des mois d’alimentation hivernale », a déclaré Sigurdson.