Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Les dirigeants autochtones du pays saluent la victoire de Wab Kinew au Manitoba | Élections manitobaines 2023

[ad_1]

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) reviendra au gouvernement après sept ans dans l’opposition au Manitoba, mais ce que l’on retiendra le plus de l’élection qui a eu lieu mardi soir, c’est que son chef, Wab Kinew, deviendra le premier premier ministre d’une province canadienne. issus des Premières Nations.

M. Kinew a grandi dans la Première nation Objibwe Onigaming, dans le nord-ouest de l’Ontario, avant de déménager avec sa famille à Winnipeg. Son défunt père n’avait même pas le droit de voter lorsqu’il était jeune, selon les lois canadiennes de l’époque.

C’est vraiment gratifiant de voir ce qui s’est passé (mardi) soira souligné en entrevue Eric Robinson, ancien ministre néo-démocrate du Manitoba.

Je pense que les peuples des Premières Nations, et les peuples autochtones en général partout au Canada, devraient être fiers du Manitoba.il dit. Nous avons démontré, par notre persévérance, notre travail acharné et notre participation à la politique canadienne. Cela a payé.

John Norquay a été le premier Autochtone à occuper le poste de premier ministre du Manitoba. M. Norquay, qui était Métis, est devenu le cinquième premier ministre de la province en 1878.

Bien que d’autres Métis du Manitoba aient occupé des postes gouvernementaux, ce n’est que dans les années 1950 et 1960 que les membres des Premières Nations ont été autorisés à voter sans condition aux élections provinciales et fédérales.

Cadmus Delorme, ancien chef de la Première Nation de Cowessess dans le sud-est de la Saskatchewan, a soutenu par écrit que le plafond a été relevé pour ce que les peuples autochtones peuvent accomplir en politique.

En 1960, les autochtones ont pu voter pour la première fois. Les parents de (M. Kinew) se souviendront de cette époquea ajouté M. Delorme, qui est aujourd’hui président du Comité consultatif sur les documents relatifs aux pensionnats.

En tant que peuples autochtones, nous devons parfois travailler plus fort pour réussir au Canada. Il est maintenant temps (pour M. Kinew) de faire en sorte qu’il soit normal que les peuples autochtones réussissent aux côtés des Canadiens.

Wab Kinew a étudié l’économie à l’université, puis est devenu animateur de radio à Radio-Canada. Il a ensuite été embauché par l’Université de Winnipeg comme premier directeur de l’inclusion autochtone.

Il a décidé de se présenter aux élections sous la bannière du NPD en 2016 et a été élu dans le fief de Fort Rouge, à Winnipeg.

Il faut le vouloir

Dans son discours de victoire mardi, M. Kinew a soutenu que les jeunes autochtones en difficulté et ceux de tous horizons peuvent changer leur vie.

Mais voici le problème : il faut le vouloiril a dit. Si vous souhaitez abandonner votre style de vie, la décision vous appartient. Si vous souhaitez intégrer le marché du travail, avoir une nouvelle carrière, à vous de faire le premier pas. Et si vous êtes confronté à une maladie et que vous souhaitez guérir, c’est à vous de décider d’aller de l’avant.

Je ne peux pas faire ça pour toi. Un gouvernement ne peut pas faire ça à votre placeil a prévenu.

Mais il a ajouté que lorsqu’une personne décide de changer de vie, le gouvernement peut alors intervenir.

Recherchez votre vision. Les rêves deviennent réalité.

L’Assemblée des chefs du Manitoba a déclaré que la victoire de Kinew était une immense réussite.

C’est un nouveau chapitre pour les Premières Nations de cette provincea mentionné la grande chef Cathy Merrick dans un communiqué.

J’ai hâte de travailler avec le premier ministre pour répondre aux besoins de nos pays membres.

Avec les informations de La Presse Canadienne

[ad_2]
journalmetro

Back to top button