Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Les Diables Rouges ferment leur repaire à Shediac

[ad_1]

Le club de motards criminels des Diables Rouges a récemment fermé ses locaux de Shediac, ouverts depuis moins d’un an. Cette nouvelle a été accueillie à bras ouverts par le maire de cette communauté du sud-est du Nouveau-Brunswick.

Fin 2022, les Red Devils – une organisation qui a des liens avec les Hells Angels, selon les autorités – ont élu domicile dans cette ancienne entreprise de Main Street. Ils ont repeint une partie de la façade et installé une immense affiche.

La présence de ce club – qui a gêné certains – a finalement été de courte durée. Les locaux ont été vidés et l’enseigne métallique de l’organisation a été retirée.

Le Sergent Mario Maillet, du détachement de Shediac du GRCestime que le mécontentement de certains habitants et la présence policière accrue lors des rassemblements organisés par les Diables rouges ont pesé dans la balance.

Nous n’avons jamais eu de plaintes liées aux événements qui s’y sont déroulés, mais nous étions toujours là. (…) Je pense que ça aura contribué au fait qu’ils ont quitté Shediaca-t-il déclaré en entrevue à Radio-Canada Acadie.

Le maire de Shediac, Roger Caissie, ne cache pas qu’il est heureux de la fermeture du repaire de la rue Main.

C’est une bonne nouvelle pour la communauté. Leur arrivée l’hiver dernier a suscité beaucoup d’inquiétude chez une partie de la population. Ils n’étaient pas les bienvenus.

Et le fait qu’ils soient partis, qu’ils aient enlevé le panneau – il y a une semaine et demie, deux semaines – a fait le bonheur des gens de la région.il a dit.

Cette ancienne entreprise de Shediac a subi une transformation esthétique fin 2022 pour porter les couleurs et le logo des Diables Rouges, un club de moto hors-la-loi. (Photo d’archives)

Photo : Radio-Canada / Capture d’écran

La GRC s’attend à ce que les Diables Rouges s’installent ailleurs dans la région, mais elle ne sait pas encore quelle communauté ils choisiront.

On s’attend certainement à ce qu’ils ouvrent un autre site. Pour le moment, nous ne disposons pas de cette information. La GRC s’intéresse beaucoup au crime organisé. Nous aurons toujours des agents qui se concentreront sur ce type d’activité. Nous pouvons assurer aux gens que nous vous tiendrons informés de l’endroit où ils s’installeront à nouveau.» a déclaré le sergent Mario Maillet.

[ad_2]
journalmetro

Back to top button