Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique

Les chaînes d’épicerie promettent davantage de rabais et gèlent les prix pour stabiliser les coûts des aliments, selon le ministre

[ad_1]

Les cinq plus grandes chaînes d’épicerie ont présenté au gouvernement fédéral des plans visant à stabiliser les prix des aliments, a déclaré jeudi le ministre de l’Industrie, François-Philippe Champagne.

Champagne a rencontré les dirigeants de Loblaw, Sobeys, Metro, Costco et Walmart à Ottawa le mois dernier. Le ministre leur a dit que le gouvernement souhaitait connaître leurs projets de stabilisation des prix d’ici Thanksgiving.

Les chaînes d’épicerie promettent davantage de rabais, de gels de prix et de campagnes d’égalisation des prix, a déclaré Champagne jeudi.

« Ces mesures apporteront un marché indispensable (et) plus compétitif et les gagnants en seront évidemment les Canadiens », a-t-il déclaré, ajoutant que les Canadiens devraient s’attendre à voir les épiciers commencer à déployer ces plans « d’ici quelques jours ».

En août, le prix des aliments achetés dans les magasins a augmenté de 6,9 ​​pour cent par rapport à l’année dernière. Bien que cela représente encore près du double du taux d’inflation global de 4 pour cent, il s’agit d’une baisse par rapport au récent sommet de plus de 11 pour cent.

Le Bureau de la concurrence a rapporté en juin que le secteur alimentaire canadien manque de concurrence et est dominé par trois géants nationaux : Loblaw, Sobeys et Metro. Il a appelé le gouvernement à encourager les nouveaux entrants sur le marché à faire baisser les prix.

Un homme en costume fait un geste de la main gauche tout en parlant dans un microphone sur un podium.
Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, prend la parole lors du Sommet canadien sur la concurrence, à Ottawa, le jeudi 5 octobre 2023. (Sean Kilpatrick/La Presse Canadienne)

Champagne a été poussé par les journalistes à expliquer comment il peut être sûr que la pression du gouvernement aboutira aux actions que les épiciers promettent désormais.

Métro a dit CBC News l’année dernière que les campagnes annuelles de gel des prix entre novembre et février sont une « pratique industrielle ».

En réponse, Champagne a affirmé que la réunion de septembre était la première fois que les cinq PDG d’épiceries étaient réunis par le gouvernement fédéral dans la même salle.

« Je pense que nous avons joué un rôle catalyseur pour mettre (ces actions) au premier plan », a-t-il déclaré. « C’est le premier jour d’un processus… Ce que nous avons réalisé serait un catalyseur pour davantage de mesures, des mesures plus rapides et des mesures durables.

Champagne a également déclaré que les exemples qu’il a donnés ne sont qu’une partie des plans que lui ont présentés les épiciers. Il a déclaré qu’il ne révélerait pas plus de détails afin de garantir une concurrence loyale.

Le gouvernement a annoncé le mois dernier qu’il prévoyait également de modifier la Loi sur la concurrence afin de donner au Bureau plus de pouvoir pour agir. Les changements législatifs permettraient notamment au bureau de « contraindre la production d’informations à mener des études de marché efficaces et complètes », indique un communiqué de presse du gouvernement.

[ad_2]

En polices

Back to top button