Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Les bibliothèques publiques ont joué un rôle important au Canada pendant la pandémie : rapport

[ad_1]

Plus qu’un simple portail vers le monde du livre, les bibliothèques canadiennes ont fourni aux communautés un accès au savoir et à la santé et ont aidé le gouvernement à remplir ses mandats essentiels pendant la pandémie de COVID-19, selon un récent rapport de l’Institut urbain du Canada et du Conseil des bibliothèques urbaines du Canada.

Selon le rapport, les bibliothèques publiques sont devenues des centres communautaires en agissant comme des sites de distribution de banques alimentaires, en distribuant des kits de test rapide du COVID-19, en créant des équipements de protection pour les travailleurs de première ligne avec des imprimantes 3D, en hébergeant des refuges et des foyers de groupe avec des zones WiFi gratuites et bien plus encore.

Le rapport, publié mercredi, note que le réseau des bibliothèques publiques canadiennes comprend 642 réseaux de bibliothèques et 3 350 succursales.

Le rapport indique que les obstacles au service, tels que les amendes dans les bibliothèques, ont été supprimés et que la programmation numérique a été augmentée pour inclure le prêt d’ordinateurs portables.

« Pendant la pandémie, les bibliothèques sont devenues nos « tiers-lieux sûrs » – fournissant un service fiable et essentiel qui a été mobilisé rapidement et de manière décisive pour répondre aux besoins des communautés locales », a déclaré mercredi la présidente de l’Institut urbain du Canada, Mary Rowe, dans un communiqué de presse.

« Les bibliothèques ont assuré que les connaissances de la communauté éclairaient les interventions d’urgence à l’échelle nationale. »

Plus de 200 000 Canadiens reçoivent une aide à la recherche d’emploi dans leur bibliothèque publique, tandis que plus de 300 bibliothèques proposent des cours de formation technologique, suivis par près de 16 000 personnes chaque mois, indique le rapport.

Le rapport indique que l’un des principaux défis post-pandémiques auxquels les bibliothèques publiques canadiennes sont confrontées est le manque de financement malgré le soutien actif qu’elles ont fourni à tous les niveaux de gouvernement pour les aider à remplir leurs obligations envers les individus et les quartiers.

Le Canada dépense environ 8 dollars par personne, soit 305 millions de dollars par an, pour ses bibliothèques urbaines, comparativement aux pays européens qui dépensent entre 11 et 60 dollars par personne, selon le rapport.

Le financement des bibliothèques provient d’une assiette fiscale qui n’augmente pas en fonction de la croissance démographique ou économique, ce qui signifie qu’elle reste stable ou diminue en dollars réels sur plusieurs années. .

Pour chaque dollar investi dans les bibliothèques urbaines du Canada, 6 $ sont générés en retombées économiques communautaires, avec un rendement de plus de 600 pour cent, indique le rapport.

Compte tenu des impacts positifs des bibliothèques pendant et après la pandémie, l’Institut urbain du Canada appelle tous les niveaux de gouvernement à alléger les pressions opérationnelles actuelles, à traiter les bibliothèques comme des infrastructures essentielles et à formaliser des flux d’investissements durables.

[ad_2]

En LOcal

Back to top button