Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

Les Alouettes à la Coupe Grey : « Je ne pourrais pas être plus heureux » – Marc-Antoine Dequoy

[ad_1]

La victoire des Alouettes en finale de l’Est contre les Argonauts, samedi à Toronto, a suffi à remplir de fierté les joueurs, considérés comme de grands outsiders avant ce duel.

«Je ne pourrais pas être plus heureux», a déclaré le maraudeur québécois Marc-Antoine Dequoy après la victoire décisive de 38-17 qui a envoyé les Alouettes en finale de la Coupe Grey contre les Blue Bombers de Winnipeg.

• Lire aussi : Les Alouettes s’envolent vers la finale de la Coupe Grey

• AVOIR: Célébrations spectaculaires pour les Alouettes

«Pendant toute la semaine, nous avons entendu beaucoup de choses sur Toronto, mais nous savions que si nous jouions à la hauteur de notre potentiel, nous étions une meilleure équipe (que les Argonauts)», a déclaré le secondeur. intérieur Darnell Sankey.

Motivé par les prédictions

Quant au quart-arrière des Alouettes Cody Fajardo, il a souligné que l’équipe montréalaise a été négligée depuis le début de la saison par de nombreux observateurs de la Ligue canadienne de football.

« Vous nous avez tous placés au dernier rang, cela nous a tous motivés et nous a rapprochés », a-t-il déclaré. Notre séquence actuelle et cette performance devraient faire réfléchir certains.

En s’imposant contre les Argonauts, les Alouettes ont signé une septième victoire de suite. Après avoir remporté ses cinq derniers matchs de la saison régulière, la formation de l’entraîneur-chef Jason Maas a également battu les Tiger-Cats la semaine dernière en demi-finale de la division Est.

Pas tout le monde…

Auteur d’une fiche globale de 11-7 en saison régulière, le club montréalais avait subi ses sept défaites en autant de matchs contre les trois premiers de la LCF, soit les Argonauts, les Blue Bombers et les Lions de la Colombie-Britannique. Les Alouettes ont toutefois grandement profité de l’arrivée de Sankey un peu avant la mi-septembre.

« Tout le monde disait que nous ne gagnerions pas ce match, mais nous l’avons gagné ! a conclu Dequoy, à propos de la finale Est.

En clin d’œil, soulignons que Dequoy n’avait visiblement pas consulté la prédiction de l’auteur de ces lignes dans un reportage intitulé « 5 raisons pour lesquelles les Alouettes peuvent battre les Argonauts en finale de l’Est ».



[ad_2]

Gn Ca sport

Back to top button