Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

les All Blacks prêts pour la finale

[ad_1]

Le rendez-vous. Dans exactement une semaine, les All Blacks disputeront la cinquième finale de Coupe du monde de leur histoire, en dix éditions, après avoir largement dominé, vendredi 20 octobre, leurs adversaires argentins en demi-finale, au Stade de France (Saint-Denis). ). Les joueurs néo-zélandais affronteront ce soir le vainqueur du match entre les Anglais et les Sud-Africains, vainqueurs il y a à peine une semaine des Français.

Vendredi soir, les Pumas n’ont pu résister qu’une mi-temps, durant laquelle ils ont marqué tous leurs points, avant d’être écrasés par les joueurs néo-zélandais en seconde période. Chemin faisant, son allié Will Jordan a inscrit un triplé, portant son total à huit dans ce tournoi, égalant le record de ses compatriotes Jonah Lomu et Julian Savea et du Sud-Africain Bryan Habana.

« Contre une équipe comme la Nouvelle-Zélande, la moindre erreur est fatale. »¨

Les Argentins, malgré ce troisième échec dans le dernier carré après 2007 et 2015, peuvent être satisfaits de leur tournoi qu’ils ont débuté laborieusement par une défaite face à l’Angleterre (27-10). « Ce n’est pas de la tristesse ce soir. Je suis fier de mon équipea réagi leur sélectionneur, l’Australien Michael Cheika. On a perdu sur des détails, des petites erreurs aux moments importants. Face à une équipe comme la Nouvelle-Zélande, la moindre erreur est fatale. » Les Pumas joueront la « petite finale » vendredi prochain.

Les All Blacks, qui n’ont pas eu à déployer leur talent hier soir, peuvent désormais préparer la finale, samedi 28 octobre, au Stade de France. Un stade où ils ont débuté leur parcours par une large défaite contre les Quinze de France (27 à 13 pour les Bleus), le 8 septembre. Ils sont depuis montés en puissance, comme en témoigne leur match au sommet face au numéro un de la hiérarchie mondiale, L’Irlande, qu’ils ont battu durement, 28 à 24 en quart de finale, vendredi 13 octobre.

Sur la route d’un éventuel quatrième titre mondial, les joueurs néo-zélandais pourraient retrouver un adversaire qu’ils connaissent parfaitement, et qu’ils craignent, l’Afrique du Sud. En match de préparation fin août, les Springboks ont essuyé la plus lourde défaite de leur histoire (35-7). Une autre époque.

[ad_2]
Fr1

Back to top button