Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Les 3 meilleurs gestes pour réduire votre facture d’électricité

[ad_1]

Nous bénéficions tous d’adopter quelques astuces pour limiter notre consommation d’électricité à l’approche de l’hiver, tant pour notre portefeuille que pour la planète. Mais quelles sont les actions qui ont le plus d’impact ? Dans cet article, nous nous concentrons sur les trois plus importants.

Répondons rapidement à une question courante : si l’hydroélectricité est l’une des meilleures formes d’énergie pour l’environnement, pourquoi voudrions-nous réduire notre consommation ?

Principalement parce que nous allons en avoir de plus en plus besoin dans les années à venir, entre autres à cause de l’électrification des transports. Nos capacités de production ne sont pas infinies, et construire de nouvelles infrastructures pour répondre à la demande impliquera évidemment un impact environnemental, en plus de coûter cher à la société.

Il est donc très écologique (et bon d’un point de vue financier) de réduire la quantité d’énergie que nous consommons, notamment celle que nous gaspillons.

Comme on peut trouver 1001 astuces pour réduire sa consommation électrique et que cela peut devenir vertigineux, nous vous dévoilons les plus importantes, dans l’ordre. Si vous en voulez plus nous vous conseillons de jeter un oeil à notre livre Vivre avec une seule planète – Guide pour réduire votre empreinte écologique quotidiennequi aborde la question dans le chapitre sur le logement.

Les 3 meilleurs gestes pour réduire votre facture d'électricité

1. L’expérience « un degré par thermostat »

Le chauffage et la climatisation représentent 54 % de la consommation électrique d’un ménage moyen au Québec. Et avec notre météo, le chauffage constitue le poste le plus important de la facture annuelle. C’est donc là que nous devons concentrer la majorité de nos efforts.

La chose la plus simple, qui peut être mise en œuvre immédiatement, est de baisser d’un degré le thermostat de chaque pièce de votre maison ou appartement. Observez votre niveau de confort dans chaque pièce, et répétez l’expérience quelques jours plus tard pour voir jusqu’où vous pouvez aller tout en restant à l’aise. Bien sûr, si vous n’êtes pas à l’aise, remontez le thermostat.

Baisser vos thermostats d’un degré ne prend que quelques minutes et permet d’économiser de 5 à 7 % sur votre facture de chauffage, selon les estimations d’Hydro-Québec. Si dans quelques pièces ou à certains moments de la journée vous parvenez à le baisser de 3 à 4 degrés, imaginez à quelle vitesse cela peut s’additionner !

Quelques aspects à garder à l’esprit :

  • Il n’est pas nécessaire que chaque pièce ait la même température. Le bureau où vous êtes assis et travaillez toute la journée peut être plus chaud qu’un débarras où vous n’entrez et sortez qu’occasionnellement. (fermer les portes en cas de différences de température). Il en va de même pour une chambre de jeune enfant, qui peut nécessiter davantage de chauffage.
  • Vous pouvez modifier la température en fonction de l’heure de la journée. Nous pensons bien sûr à baissez le chauffage la nuit, mais cela s’applique également pendant la journéequand on va au travail ou quand certaines pièces ne sont pas utilisées.
  • Lorsque vous quittez la maison pendant une période prolongée, vous pouvez baisser le thermostat à 12 degrés. Bien entendu, si vous avez un animal de compagnie qui reste à la maison, assurez-vous qu’il dispose d’un chauffage adéquat pour lui dans la partie de la maison à laquelle il a accès.
  • Si vous aimez cette philosophie d’ajustement des thermostats en fonction des besoins réels, mais que vous la trouvez compliquée à gérer, pensez à installer des thermostats intelligents que vous pourrez programmer pour ajuster automatiquement le chauffage. Ceux-ci doivent être installés par des électriciens, mais ils ne nécessitent pas de modifications majeures au système électrique de la maison.

• Lire aussi : Aller-retour Montréal-Québec – quand le covoiturage devient un emploi

2. Gardez la chaleur à l’intérieur

Comme nous l’avons vu plus haut, le chauffage est au cœur des préoccupations lorsque l’on souhaite réduire sa consommation électrique.

Il faut donc veiller à conserver au maximum la chaleur à l’intérieur !

Prenons pour acquis que vous ne commencerez pas immédiatement à optimiser l’isolation de votre maison et à changer les portes et fenêtres. Voici quelques conseils pour faire la différence à court terme, que vous soyez locataire ou propriétaire :

  • Profitez du soleil en ouvrant vos rideaux pendant la journée. Ce n’est pas marginal : chaque mètre carré de fenêtre qui laisse entrer la lumière du soleil a le même impact qu’une plinthe électrique chauffe une pièce. Le soir, fermez les rideaux pour éviter que la chaleur ne s’échappe par la fenêtre.
  • Demandez à certains Du film plastique thermorétractable sur vos fenêtres pendant l’hiver.
  • Si nous trouvons un fuite d’airqu’on a l’impression que l’air de l’extérieur s’engouffre dans notre maison, étanchez-la le plus possible.

• Lire aussi : La pilule contraceptive modifierait la partie du cerveau qui régule les émotions

3. Soyez prudent avec l’eau chaude

Après le chauffage, ce qui arrive en deuxième position dans notre consommation d’électricité est la consommation d’eau chaude (20%).

Pour limiter cela, on peut bien sûr veiller à prendre douches un peu plus courteset pas ne remplissez pas trop la baignoire pour rien. Mais il y a aussi d’autres choses importantes :

  • Ne laissez pas le robinet d’eau chaude à haut débit pour rienpar exemple en rinçant excessivement la vaisselle avant de la mettre au lave-vaisselle (34% de notre eau chaude est consommée par les robinets).
  • Laver les vêtements à l’eau froide. Si vous voulez laver à l’eau chaude, attendez que la laveuse soit pleine pour faire une bonne charge.
  • Attends le le lave-vaisselle est plein avant de partir.

D’autres choses?

Il existe bien sûr plusieurs autres astuces pour limiter votre consommation d’énergie. Nous nous sommes concentrés sur ceux-ci car ils ont le plus d’impact, et nous pensons qu’il est pertinent de savoir ce qui pèse le plus pour savoir par où commencer.

En voici quelques autres, faciles à appliquer, en rafales :

  • Utilisez au maximum vos « petits électroménagers ». Le micro-ondes est le plus écologique d’entre eux en termes de consommation d’énergie, et une mijoteuse chauffe beaucoup plus efficacement qu’une cuisinière.
  • Ne préchauffez pas votre four trop longtemps pour rien.
  • Débranchez les appareils électroniques lorsqu’ils ne sont pas utilisés, par exemple en les branchant tous sur un seul barre de puissance qui peut être fermé avec un interrupteur.

Pour encore plus de conseils et de données sur les économies d’énergie, consultez notre livre Vivre avec une seule planète – Guide pour réduire votre empreinte écologique quotidienne!

Merci à Simon Langlois-Bertrand, de l’Institut Trottier d’énergie de Polytechnique Montréal, et à Cendrix Bouchard, d’Hydro-Québec, pour les entrevues et les informations utiles à la rédaction de cet article.

[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button