Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

Le Vert & Or ne renouvelle pas le contrat de son entraîneur Mathieu Lecompte

[ad_1]

Le Département des sports et de l’activité physique de l’Université a annoncé la nouvelle mardi matin et la décision a pris effet immédiatement.

Mathieu Lecompte a pris les commandes de l’équipe en décembre 2016, en remplacement de David Lessard, dont le contrat n’avait pas été renouvelé.

Sept défaites

Cette annonce intervient après la pire saison depuis 2003, lors de la rentrée du programme de football universitaire Vert & Or.

L’équipe a subi sept défaites et n’a remporté qu’un seul match cette saison.

Cette dernière a terminé le 4 novembre en demi-finale avec une défaite de 54-3 contre les Carabins de l’Université de Montréal.

L’Université de Sherbrooke souhaite que le remplaçant de Mathieu Lecompte vienne de l’intérieur ou d’un des membres actuels du staff d’entraîneurs.

« Cette décision s’explique par un ensemble de facteurs. La réaction rapide des personnes externes est de regarder la feuille d’équipe et de trouver qu’il s’agit d’une décision évidente, mais cela va au-delà. Il y a eu une évaluation à 360 degrés qui a été faite, des questions ont été posées. De très bonnes choses sont réalisées dans notre programme, mais nous arrivons à la conclusion que nous sommes à la croisée des chemins. Une nouvelle voix aurait-elle plus de poids ? C’est ce qui nous amène à prendre cette décision», a indiqué Simon Croteau, coordonnateur des équipes Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.

Sous la direction de Mathieu Lecompte, le Vert & Or a compilé une fiche de 14 victoires et 34 défaites et a raté les séries éliminatoires une fois (2019) depuis 2017.

L’annonce a été faite mardi matin aux entraîneurs de l’équipe.

« Pour le moment, c’est le seul changement dans l’encadrement de l’équipe. Nous sommes convaincus qu’en interne, il existe des personnes qui ont les compétences pour exercer ce rôle. Nous ne voulons pas tout évacuer ; il y a des choses qu’on fait bien, qu’on veut garder. En y allant avec une nomination interne, on retient un peu ces acquis», a poursuivi Simon Croteau

« Y aura-t-il un effet domino ? Nous avons rencontré les autres membres du staff technique aujourd’hui. Nous leur laissons le temps de s’imprégner de la nouvelle et nous poursuivrons nos discussions mercredi. Les choses devraient se clarifier dans les prochains jours, nous souhaitons procéder assez vite. On est dans un contexte de recrutement, on sait qu’on a mis un peu en insécurité les jeunes joueurs universitaires. Nous voulons aller assez vite», a déclaré le coordonnateur du Vert & Or.

Le Vert & Or peut faire mieux

« Nous ne sommes pas dans du sport récréatif. En fin de compte, il y aura toujours une notion de performance d’équipe. Nous sommes dans une ligue très compétitive, la plus compétitive au Canada. C’est un facteur. Mais dans la pondération des critères, ce n’était pas celui qui était au premier plan. La fiche de cette année est venue mettre un projecteur plus gros. Nous voulons progresser, nous avons des objectifs à atteindre. La progression n’a pas été au rendez-vous, quelles qu’en soient les raisons», a déclaré Simon Croteau.

Avec la retraite d’Alain Lapointe au printemps dernier, et le départ de Mathieu Lecompte, et avec un programme très jeune, c’est un Vert & Or 2.0 qui prendra le terrain en 2024.

« C’est une nouvelle ère qui commence. Cela ne veut pas dire qu’on veut se débarrasser de ce qui a été fait avant, mais il y a un décalage qui s’opère, il y a une situation : l’arrivée du nouveau vestiaire, du nouveau synthétique (entraînement en surface), on avoir une équipe jeune et prometteuse. Nous voulons progresser, développer une culture propre à Vert & Or, à la grande famille Vert & Or », a expliqué Simon Croteau.

« Nous avons eu de belles réussites en volley-ball, tant chez les hommes que chez les femmes, nous venons d’avoir de bons résultats en cross-country, il y a une grande symbiose au sein de nos équipes. Nous voulons continuer sur cette voie. »

Successeur

Parmi les noms qui apparaissent parmi les candidats, notons Dominic Picard, coordonnateur offensif, et Kevin Régimbald, coordonnateur des unités spéciales.

Kevin Régimbald est le coordonnateur des équipes spéciales du Vert & Or.

Comme indiqué un peu plus tôt, le Vert & Or souhaite trouver un successeur dans son arrière-cour.

« Nous verrons comment la situation évoluera dans les prochains jours. Si personne ne lève la main à l’interne, ce sera une refonte de la démarche à l’externe, mais je suis convaincu qu’il y a des gens à l’interne qui ont toute la capacité de relever le défi», a assuré Simon Croteau.

« Dans un programme de football, les coordinateurs ont l’aspect football très important, mais pour l’entraîneur principal, il y a tout l’aspect gestion des ressources humaines, logistique. Mathieu avait certaines de ces qualités, et il avait certains problèmes. Nos entraîneurs en place, d’un point de vue football, sont compétents, nous avons confiance en eux. Ce que nous voulons déterminer, c’est s’ils peuvent également avoir les tâches liées au poste d’entraîneur-chef.

Nouvel organigramme

Le poste autrefois occupé par Alain Lapointe a été divisé en trois, a confirmé Simon Croteau.

« Marc Véronneau a pris les commandes au niveau marketing, il devient le principal intervenant du jour de match et voyager. Charline Durant, la nouvelle coordonnatrice Vert & Or à la Fondation de l’Université de Sherbrooke, assurera le soutien des partenaires financiers et du développement philanthropique et l’aspect de l’organisation des matchs locaux a été confié, depuis cette année, à une firme externe. L’aspect gestion du programme tombe sur mon bureau», a expliqué Simon Croteau.

« Il n’y a rien de plus grand que le programme de football. Mon souhait est la pérennité du programme. Un programme fort, qui représente nos valeurs, et qui fait notre fierté. Cela s’accompagne de décisions difficiles à prendre. Mathieu était passionné, dévoué à ses joueurs, il faisait de bonnes choses pour le programme. Il a travaillé très dur. Ce n’est pas seulement basé sur cela. »

[ad_2]

Gn Ca sport

Back to top button