Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Le tramway confié à la Caisse de dépôt : Marchand redirige les questions vers Julien, Villeneuve parle d' »humiliation »

[ad_1]

Le maire de Québec qui renvoie toutes les questions concernant le tramway au ministre caquiste de la Capitale nationale, le chef de l’opposition qui parle d’« humiliation » pour Québec et qui dénonce un bilan nul dans la capitale pour la CAQ : la semaine politique qui La fin du conflit a été « difficile », ont reconnu vendredi les acteurs municipaux et provinciaux.

• Lire aussi : Réseau de transport structurant : la balle est donnée au gouvernement, dit Marchand

• Lire aussi : La CAQ a déjà des études qui disent que le tramway est le meilleur mode… dont une récente d’un administrateur de la Caisse de dépôt (!)

La scène était particulière vendredi au Domaine Maizerets. Après le revers que le gouvernement Legault a infligé à l’administration Marchand, en lui retirant le dossier du tramway au profit de la Caisse de dépôt et placement, le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Jonatan Julien, a invité le maire Bruno Marchand à faire une annonce à propos d’un concours d’idées pour la phase 4 de la promenade Samuel-De Champlain.

Une annonce qui avait été reportée il y a quelques semaines, au lendemain de la défaite de la CAQ à Jean-Talon. M. Julien lui-même a reconnu que c’était une « semaine difficile », mais a assuré qu’il ne s’agissait pas d’une diversion. « On peut faire plusieurs choses, il ne faut pas s’arrêter sur ces situations précises. » Le visage fermé, le maire Marchand a renvoyé toutes les questions concernant le tramway à Jonatan Julien, assis à côté de lui.

« Il prend le ballon »

« Toutes les questions liées à ce projet seront redirigées vers le ministre. Vous pouvez me poser 50 questions, mais dans les mois à venir, je n’y répondrai pas. C’est une décision du gouvernement, il prend le ballon, ils répondront, ils dirigeront le processus et nous en reparlerons.

Lorsqu’on lui a demandé de faire le bilan de la CAQ au cours des dernières années dans la région, le maire a dit espérer des résultats sur la phase 4 – « il faut livrer » – mais ne pas vouloir aller plus loin. « Ce n’est pas aujourd’hui que je vais faire le point sur le gouvernement. »

Présent à l’annonce, le chef de l’opposition et conseiller de Maizerets, Claude Villeneuve, a commenté la « semaine difficile » du maire, même s’il a affirmé ne pas vouloir « tirer sur une ambulance ».

« Un coup très dur »

Plus largement, il affirme que «c’est humiliant pour le maire et par là, c’est humiliant pour tous les citoyens du Québec, la séquence (des événements), ce qu’on vit, de voir retirer le projet.» C’est un coup très dur pour tout le monde. Que l’on soit pour ou contre le projet de tramway, il est certain que ce n’est pas une fête pour le Québec. J’essaie d’imaginer Jean-Paul L’Allier, Andrée Boucher ou Régis Labeaume se mettre dans cette situation, et je n’y crois pas.

Il n’a pas hésité à critiquer le bilan du gouvernement dans la capitale nationale. « La CAQ est en quête de réalisations au Québec. Ils n’en ont pas. Ils n’ont pas réussi à répondre aux attentes des citoyens du Québec. Ils rattrapent un peu leur retard. Il affirme qu’il faut maintenant saisir l’occasion de faire des gains et que la promenade Samuel-De Champlain en fait partie.

Invité à commenter, le ministre Julien a déclaré vouloir laisser les citoyens juger du bilan du gouvernement dont il fait partie. De son côté, il a identifié l’agrandissement de l’hôpital Enfant-Jésus et la phase 3 de la promenade comme des réalisations. Il assure que la phase 4 ira au-delà de la compétition d’idées, vers des « phases ultérieures ».

Selon lui, il est faux de dire que le transport structurant du Québec sera décidé par des gens de Montréal. Il a nommé plusieurs membres de la direction de la Caisse originaires du Québec, dont Jean St-Gelais et Charles Émond, « un ami d’enfance ». « La Caisse de dépôt est là pour servir le Québec. Et supposer que ces gens n’ont pas de préoccupations et de connaissances particulières qui leur permettent de bien comprendre les enjeux du Québec, je ne suis pas du tout à cette page-là.»

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button