Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Le point sur la situation au 36ème jour de la guerre entre Israël et le Hamas

[ad_1]

La guerre entre Israël et le Hamas, entrée samedi dans son 36e jour, a été déclenchée par l’attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre sur le sol israélien depuis la bande de Gaza qu’il contrôle.

• Lire aussi : Gouverner Gaza dans le sillage des chars israéliens, l’équation impossible de l’après-guerre

• Lire aussi : Les hôpitaux de Gaza au cœur des combats et appelle à la protection des civils

En représailles, Israël a juré d’« anéantir » le Hamas, en bombardant sans relâche le territoire assiégé où se rassemblent 2,4 millions de Palestiniens. L’armée israélienne a lancé le 27 octobre une opération terrestre dans la bande de Gaza.

Voici les derniers développements :

L’ONG israélienne Médecin pour les droits de l’homme-Israël a rapporté samedi que « deux bébés prématurés (étaient) morts » après l’arrêt forcé des soins intensifs néonatals en raison du manque d’électricité à l’hôpital al-Chifa, le plus grand de la bande. de Gaza, assiégée.

Il existe également « un risque réel pour la vie des 37 autres bébés prématurés » dans ce service, prévient l’ONG, alors que les combats sont intenses entre les troupes israéliennes et les membres du Hamas à proximité de cet établissement de la ville de Gaza, dont le fonctionnement est fortement perturbé.

De violents combats entre les troupes israéliennes et les combattants du Hamas se sont poursuivis dans la nuit autour de l’hôpital al-Chifa, le plus grand de la bande de Gaza.

Mohammed Abou Salmiya, directeur de l’hôpital, a déclaré samedi matin à l’AFP qu' »al-Chifa a été visé toute la nuit par d’intenses tirs d’artillerie, comme d’autres hôpitaux de la ville de Gaza ». .



AFP

L’ONG Médecins sans frontières (MSF) a écrit sur un « catastrophique » à l’intérieur de l’établissement.

Les dirigeants arabes et le président iranien Ebrahim Raïssi se réunissent samedi en Arabie saoudite pour un sommet conjoint de la Ligue arabe et de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).



AFP

La participation du président iranien marque sa première visite en Arabie Saoudite depuis l’annonce surprise en mars du rétablissement des relations diplomatiques entre les deux poids lourds du Moyen-Orient, après sept ans de rupture.

  • Écoutez le commentaire de Richard Martineau via Radio QUB :


Dans son discours d’ouverture du sommet, M. Raïssi a appelé les pays musulmans à qualifier l’armée israélienne d’« organisation terroriste » en raison de son opération armée dans la bande de Gaza. Il a également demandé aux pays musulmans d’« armer les Palestiniens » si « les attaques continuent » à Gaza.

Le mouvement palestinien Hamas est considéré comme « terroriste » par Israël, l’Union européenne et les États-Unis.



AFP

Le président français Emmanuel Macron « exhorte Israël à arrêter » les bombardements tuant des civils à Gaza, dans une interview à la BBC diffusée vendredi soir.

« Il n’y a pas d’autre solution qu’une pause humanitaire d’abord » pour avancer vers un « cessez-le-feu, qui protégera tous les civils qui n’ont rien à voir avec les terroristes ».

Des dizaines de milliers de personnes sont attendues samedi dans les rues de Londres pour une marche pro-palestinienne qui se déroulera sous forte surveillance policière en ce week-end de commémorations de l’armistice de la Première Guerre mondiale.

Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé que 11 078 personnes, dont 4 506 enfants, avaient été tuées dans les bombardements israéliens sur la bande de Gaza depuis le début de la guerre.



AFP

Côté israélien, 1.200 personnes, selon un nouveau bilan officiel revu à la baisse vendredi, sont mortes depuis le début de la guerre, en majorité des civils tués le jour de l’attaque du Hamas.

L’armée israélienne a fait état de 37 soldats morts depuis le début de l’offensive terrestre.

[ad_2]

Gn Ca world

Back to top button