Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique

Le ministre du Logement appelle les municipalités à être plus « ambitieuses » dans leurs demandes de financement

[ad_1]

Le ministre du Logement, Sean Fraser, met les municipalités au défi de présenter leur « meilleure offre » lorsqu’elles postulent à un financement fédéral pour le logement, affirmant qu’il donne la priorité aux candidats « les plus ambitieux ».

« Toutes les villes n’ont pas la garantie d’être approuvées simplement parce qu’elles ont soumis une candidature. Nous recherchons les meilleurs parmi les meilleurs », a-t-il déclaré lundi lors d’une conférence de presse.

« Si les villes décident de faire quelque chose de moins que leur meilleure offre, elles seront en compétition pour ce qui reste du fonds après que nous aurons traité les demandes les plus ambitieuses. »

Lundi, le gouvernement a publié un liste de lignes directrices les municipalités peuvent suivre pour postuler au Fonds d’accélération du logement. Ces lignes directrices comprennent des suggestions visant à mettre fin aux zones d’exclusion de densité, à rendre les terrains municipaux disponibles pour la construction de logements et à éliminer les restrictions de hauteur des bâtiments.

Fraser a déclaré que la liste n’est pas un code strict que les municipalités doivent suivre. Il a suggéré que les villes puissent présenter leurs propres propositions pour atteindre les objectifs visés par les lignes directrices.

« Nous ne voulons pas être dogmatiques. Nous voulons être de bons partenaires », a déclaré Fraser.

Le Fonds d’accélération du logement, annoncé pour la première fois lors de la campagne électorale de 2021 et introduit dans le budget fédéral de 2022, alloue 4 milliards de dollars jusqu’en 2026-2027 pour stimuler la construction de logements dans les villes.

Un immeuble en copropriété est en construction entouré de maisons à Vancouver, en Colombie-Britannique
Un immeuble de condos en construction à Vancouver, en Colombie-Britannique, le 30 mars 2018. Le gouvernement fédéral demande aux municipalités d’augmenter la densité afin de recevoir des fonds pour la construction de maisons. (Darryl Dyck/La Presse Canadienne)

Le gouvernement libéral affirme que l’objectif du Fonds d’accélération du logement est de construire 100 000 unités de logement au-delà de ce qui aurait été construit sans le fonds en rationalisant l’aménagement du territoire et les approbations de développement.

Les gouvernements municipaux de plus de 10 000 habitants peuvent postuler en proposant des initiatives qui augmenteraient le taux annuel de construction de logements dans leurs villes d’au moins 10 pour cent.

Fraser a déclaré que plus de 500 municipalités ont soumis des demandes et a averti que le fonds ne dispose pas d’un montant illimité en espèces.

Ottawa a déjà approuvé un certain nombre de candidats municipaux dans le cadre du programme d’accélération, notamment Halifax, Hamilton et London, en Ontario.

Mais d’autres municipalités, notamment des capitales provinciales comme Toronto, St. John’s et Charlottetown, négocient toujours leurs demandes avec le gouvernement fédéral.

Fraser a suggéré que les municipalités devraient examiner ce que font leurs homologues pour faire approuver leurs demandes de financement.

« Si vous voyez votre voisin redoubler d’ambition et parvenir à un accord réussi avec le gouvernement fédéral, sachez que c’est contre lui que vous êtes en concurrence », a-t-il déclaré.

Une femme derrière un podium, vue en gros plan.
Vendredi dernier, la mairesse de Mississauga, Bonnie Crombie, a annulé un vote du conseil municipal qui rejetait une proposition visant à autoriser la construction de plus de quadruplex dans la ville. (Evan Mitsui/CBC)

Pas plus tard que la semaine dernière, la mairesse de Mississauga, Bonnie Crombie, a annulé un vote du conseil qui avait initialement rejeté une proposition visant à autoriser la construction d’un plus grand nombre de quadruplex dans la ville. Crombie a déclaré que l’accès au financement fédéral était l’un des principaux facteurs derrière cette décision.

« L’émission de cette directive garantira que Mississauga continuera d’être admissible à un important financement fédéral de 120 millions de dollars pour le logement et les infrastructures communautaires, tout en permettant la construction de logements indispensables dans nos quartiers pour la prochaine génération », a déclaré Crombie dans un communiqué de presse.

Le conseiller municipal de Mississauga, Brad Butt, qui a voté contre la proposition, a déclaré que la décision de Crombie était « décevante ». Il a déclaré qu’il n’était pas opposé à l’idée d’avoir plus de quadruplex dans la ville, mais qu’il souhaitait prendre le temps d’étudier l’impact de la modification des règlements de zonage.

« Nous allons maintenant simplement devoir faire face à la réalité selon laquelle c’est là que nous nous dirigeons et où nous allons de l’avant et faire de notre mieux maintenant pour nous assurer que les quadruplex s’intègrent correctement dans les quartiers », a-t-il déclaré.

Butt a déclaré qu’il croyait que la décision de Crombie était due à la demande de financement fédéral de la ville et s’est dit déçu de l’approche adoptée par Ottawa en matière de logement.

« Que le gouvernement fédéral impose ses normes de logement aux municipalités de tout le pays et qu’il nous fasse ensuite miroiter un petit peu de financement pour nous amener à réviser en profondeur nos règlements de zonage dans nos villes, je pense que c’est très fallacieux », a-t-il déclaré. .

D’autres mesures à venir cet automne

Fraser a déclaré que le gouvernement dévoilerait davantage de mesures en matière de logement dans la mise à jour budgétaire de l’automne et dans les mois à venir.

« Vous devriez vous attendre à voir des mesures supplémentaires sur le logement dans l’énoncé économique de l’automne. Vous devriez vous attendre à voir des mesures supplémentaires plus générales dans les mois à venir, à mesure qu’elles seront prêtes. Je ne vais pas attendre et les retenir pour une date magique, où nous publions soudainement toutes les politiques en même temps », a déclaré Fraser.

Certaines des mesures prévues lieraient les dépenses fédérales en infrastructures aux résultats en matière de logement dans les communautés locales. Fraser a également déclaré qu’il y aurait davantage de politiques visant à augmenter le stock de logements sociaux et à accroître les compétences des travailleurs et l’innovation dans le secteur de la construction.

La ministre des Finances, Chrystia Freeland, n’a pas annoncé de date pour l’énoncé économique de l’automne de cette année, mais elle est attendue dans les semaines à venir.

[ad_2]

En polices

Back to top button