Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

Le grand regret de JK Rowling

[ad_1]

JK Rowling a exprimé de grands regrets concernant l’adaptation cinématographique du quatrième tome de la saga Harry Potter « La Coupe de Feu ». Il s’agissait du personnage d’Hermione et de son combat pour les elfes de maison.

Harry Potter et la Coupe de Feu : L’heure de l’amour

Harry Potter et la coupe de feu, le quatrième chapitre de la célèbre saga, réalisé par Mike Newell, marque un tournant décisif, non seulement dans la maturité émotionnelle des personnages principaux, mais aussi dans le ton de la série. Ce film présente aux jeunes sorciers, notamment Harry, Ron et Hermione, l’âge tumultueux de l’adolescence, avec ses premiers élans amoureux et ses relations complexes.

L’intrigue tourne autour du Tournoi des Trois Sorciers, un événement magique prestigieux. Harry se retrouve mystérieusement répertorié comme le quatrième candidat, le plaçant au milieu de défis dangereux et de mystères à résoudre. Le bal de Noël, un des moments clés du filmillustre cette période de transition, avec ses robes de bal et ses premières expériences amoureuses, révélant des sentiments naissants et parfois contradictoires entre les personnages.

Toutefois, le film ne se limite pas à ces thèmes légers. Il plonge également dans un univers plus sombre et dramatique. La première véritable confrontation avec Lord Voldemort, incarné de manière saisissante par Ralph Fiennes, marque un tournant dans la saga. Cette résurrection de Voldemort est un moment clé, signalant le retour d’une menace sombre et puissante qui planera sur la suite de la série.

La mort tragique de Cedric Diggory, interprété par Robert Pattinson, ajoute une couche de gravité et de réalisme à l’histoire. Cet événement tragique met en lumière les enjeux croissants et le danger croissant auxquels les personnages sont confrontés.

Les regrets de JK Rowling

En 2011, JK Rowling, l’auteur de la série, exprimait ses regrets concernant l’adaptation cinématographique de Harry Potter et la coupe de feu. Dans une conversation (disponible ici) avec Steve Kloves, scénariste de la saga, Rowling a évoqué l’omission d’un aspect important du livre : la campagne d’Hermione pour les droits des elfes de maison, connue sous le nom de SALE (Société d’Aide à la Libération des Elfes). .

À l’époque, Rowling considérait que cette campagne donnait à Hermione une dimension supplémentaire, démontrant son sens de la justice et sa conscience politique. Elle a regretté que cet aspect n’ait pas été repris dans le film, car cela nous aurait permis d’explorer l’injustice endémique dans le monde sorcier. Cette omission a enlevé une couche de complexité à Hermione, qui, dans le livre, s’est révélée être une militante altruiste luttant contre les inégalités sociales.

De plus, cette campagne a créé une tension intéressante avec Ron, qui avait toujours considéré la servitude des elfes comme normale. Rowling a également souligné que cette campagne aurait donné plus de profondeur à la mort tragique de Dobby en Les Reliques de la Mort, partie 1 soulignant son choix de mourir pour une cause, en tant que membre d’une minorité opprimée.

[ad_2]

Gn Ca ent

Back to top button