Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Le gouvernement fédéral va financer une nouvelle étude sur la recherche de dépouilles à Prairie Green

[ad_1]

Le gouvernement fédéral fournira 740 000 $ pour évaluer la faisabilité de fouiller la décharge de Prairie Green, située au nord de Winnipeg, au Manitoba, afin de retrouver les restes de deux femmes autochtones qui pourraient s’y trouver.

Je confirme que le gouvernement fédéral versera 740 000 $ à la Première Nation de Longue plaine parce que des travaux supplémentaires sont nécessaires pour déterminer comment la recherche pourrait avoir lieu, sur la base des résultats d’une première étude de faisabilité réalisée au printemps derniera indiqué Gary Anandasangaree, le ministre fédéral des Relations Couronne-Autochtones.

Le premier ministre désigné du Manitoba, Wab Kinew, a également promis que son gouvernement néo-démocrate procéderait à une fouille de la décharge s’il arrivait au pouvoir.

Gary Anandasangaree affirme que le gouvernement fédéral souhaite travailler avec la province du Manitoba sur les prochaines étapes.

M. Anandasangaree a déclaré que cet argent aiderait les gouvernements à obtenir toutes les informations dont ils ont besoin avant de s’asseoir à la même table pour prendre une décision concernant la recherche elle-même, mais il ne s’engagerait pas à payer les 184 millions de dollars que pourrait coûter la recherche.

Il a déclaré que les travaux devraient être terminés dans les 90 prochains jours, ajoutant qu’Ottawa engagé sur le long terme.

Les restes de Morgan Harris et Marcedes Myran pourraient se trouver dans la décharge de Prairie Green, une installation privée au nord de Winnipeg.

Jeremy Skibicki a été accusé de meurtre au premier degré pour la mort de Morgan Harris, Marcedes Myran et de deux autres personnes : Rebecca Contois, dont une partie des restes ont été retrouvées dans une autre décharge l’année dernière, et une femme non identifiée que les dirigeants autochtones appellent Mashkode Bizhiki. ikwe ou Femme buffle.

Avec les informations de La Presse Canadienne

[ad_2]
journalmetro

Back to top button