Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Le départ de Johnny Gaudreau reste une priorité pour les Flames de Calgary

[ad_1]

Les Flames de Calgary semblent avoir tiré les leçons des faux pas entourant le départ d’un favori des fans en 2022

Contenu de l’article

Ce n’est pas comme si quiconque à Calgary avait besoin d’un rappel.

Publicité 2

Contenu de l’article

Les fans des Flames n’ont pas oublié ce qui s’est passé avec Johnny Gaudreau à l’été 2022, lorsque la direction comptait pouvoir le vendre en signant une prolongation, mais a fini par le perdre pour rien lorsqu’il a signé avec les Blue Jackets de Columbus.

Contenu de l’article

Et les décideurs du Saddledome ne sont que trop conscients que le pari n’a pas été gagnant. À quoi pourrait ressembler le stock de prospects de l’équipe si l’organisation avait agi plus tôt et l’avait expulsé hors de la ville en échange de jeunes actifs ?

Mais avec les Flames affrontant les Blue Jackets vendredi soir dans l’Ohio, on ne peut s’empêcher d’y penser, n’est-ce pas ? Surtout quand les Flames comptent actuellement quatre joueurs clés sur leur alignement actif qui devraient devenir agents libres sans restriction la saison prochaine.

Contenu de l’article

Publicité 3

Contenu de l’article

Il s’agit d’une liste qui comprend en tête d’affiche le centre de première ligne Elias Lindholm et le défenseur de grande minute Noah Hanifin, ainsi que les défenseurs Chris Tanev et Nikita Zadorov.

Les Flames sont patients, mais chez Gaudreau, il y a un rappel facile à voir que la patience ne peut vous mener que jusqu’à un certain point.

Il arrive un moment où si un joueur n’a pas pris la plume, on ne peut pas risquer de le perdre pour rien.
C’est une leçon dont Craig Conroy a parlé le jour où il a été présenté comme directeur général des Flames.

« J’espérais que Johnny reviendrait, je pensais que Johnny allait revenir, mais je ne pense pas que je laisserais cela se reproduire », a déclaré Conroy. « J’ai dit (au président des opérations hockey des Flames, Don Maloney) lors de la réunion, je pensais vraiment que John allait revenir et quand il ne l’a pas fait, c’était décevant, cela s’est joué jusqu’à la dernière minute, mais ensuite vous pensez ‘Euh -oh, tu viens de perdre ton meilleur atout, l’un de tes meilleurs joueurs de tous les temps et tu n’as rien obtenu pour lui.’

Publicité 4

Contenu de l’article

« Ça a été une véritable révélation pour moi, je suis resté assis dans mon bureau pendant un moment, j’ai fermé ma porte. »

Alors que les Flames tentent de tracer la voie à suivre avec leurs potentiels agents libres, il vaut la peine de revoir la façon dont tout s’est déroulé avec Gaudreau.

Ils ont choisi de ne pas vendre haut. Ils ont choisi de ne pas vendre du tout.

Craig Conroy, directeur général des Flames de Calgary
Le directeur général des Flames de Calgary, Craig Conroy, a été photographié lors de la Classique de golf caritative des célébrités des Flames de Calgary au Country Hills Golf Club, le mercredi 13 septembre. Photo par Azin Ghaffari /Postmédia

Craig Conroy : « Vous ne voulez pas que les hommes marchent pour rien »

S’il y avait eu un bon moment pour échanger leur ailier vedette, cela aurait probablement été l’été précédant la saison 2021-22. Il avait une clause de non-échange modifiée qui est entrée en vigueur vers la fin juillet et qui sortait d’une année un peu difficile, mais il ne fait aucun doute qu’il y aurait eu des prétendants. Les Flames ont choisi de tenir le coup, tout comme ils l’ont fait avec Lindholm et Hanifin cet été.

Bien sûr, Gaudreau avait signalé publiquement qu’il était prêt à signer à nouveau à long terme et à rester à Calgary. Les Flames avaient toutes les raisons de penser qu’ils avaient une réelle chance de l’enfermer à long terme – encore une fois, leur groupe actuel d’UFA en attente a envoyé des signaux similaires.

Publicité 5

Contenu de l’article

Mais comme ils l’ont appris, dire publiquement que l’on est prêt à rester n’est pas la même chose que s’y engager réellement. C’est la deuxième partie qui compte vraiment.

Et en fin de compte, Gaudreau a décidé que l’herbe était plus verte à Columbus, entre autres.

Auraient-ils dû l’échanger lors de la saison 2021-22 ? Il est facile de faire valoir cet argument, mais il aurait été incroyablement difficile de vendre la base de fans en éliminant le meilleur joueur de l’équipe au cours d’une saison au cours de laquelle ils ressemblaient vraiment à des prétendants à la Coupe Stanley et allaient remporter leur première série éliminatoire en plus de 15 ans.

Que se passe-t-il cette année, alors, si les Flames se situent assez bien au classement à l’approche de la date limite des échanges ?

Sont-ils prêts à faire le même pari qu’avec Gaudreau et à risquer de perdre gratuitement des gars comme Lindholm et Hanifin ?

Publicité 6

Contenu de l’article

« Vous espérez que si nous sommes premiers en février, les gars voudront signer », a déclaré Conroy lors du tournoi de golf pré-saison des Flames. « Les gars voudront rester et ils sont excités et ils sont heureux et ils s’amusent évidemment, et puis ça change les choses. Je pense que c’est un peu parce qu’ils veulent une approche attentiste, pour voir comment la saison va commencer, et nous faisons la même chose.

« Comme je l’ai déjà dit, vous ne voulez pas que les gars marchent pour rien. C’est la partie la plus difficile. Nous voulons être à la première place à ce moment-là et ce sont ensuite les décisions vraiment très difficiles.

Si la définition de la folie consiste à faire la même chose encore et encore et à s’attendre à un résultat différent, eh bien, nous n’avons aucune preuve que Conroy fera les mêmes erreurs que l’ancien directeur général Brad Treliving avec Gaudreau.

Publicité 7

Contenu de l’article

Les Flames semblaient plutôt bien pour commencer la saison, mais qui sait où ils seront en février. Peut-être qu’ils seront exclus des séries éliminatoires et que Conroy pourra dire « Soit signez maintenant, soit nous vous expulsons hors de la ville. »

Peut-être qu’ils occupent la première place dans la division Pacifique et que tout le monde aimera la vie et qu’ils décideront de signer leur nom sur la ligne pointillée d’une prolongation de contrat.

Quoi qu’il arrive, les leçons tirées du départ de Gaudreau ne peuvent être oubliées à l’approche de la date limite des échanges.

daustin@postmedia.com

X: @DannyAustin_9

Recommandé par l’éditorial

Wes Gilbertson et Danny Austin couvrent les Flames depuis des années et savent ce qui motive l’équipe. Avoir des questions? Ils ont les réponses – ou les contacts pour les retrouver. Envoyez vos questions à calgaryflames@postmedia.com

Contenu de l’article

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail : vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives communautaires pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

    Publicité 1



[ad_2]

En LOcal

Back to top button