Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Science et technologie

Le Courrier du Sud | Polestar : quatre nouveaux modèles et… un téléphone !

[ad_1]

C’était le Polestar Day à Santa Monica le 9 novembre et la marque suédoise, propriété du conglomérat chinois Geely, en a profité pour faire le point sur à peu près tout, depuis les matériaux qui composent les surfaces à bord de ses véhicules jusqu’aux technologies qui lui permettront de recharger ses futurs modèles en cinq minutes.

Nous avons également eu droit en avant-première au Polestar Phone, un téléphone élégant conçu par ses designers suédois à l’aide d’un logiciel qui sera développé pour la marque par Meizu, un fabricant chinois de smartphones. Le partenariat passe par une autre société chinoise appelée DreamtSmart, fondée par le milliardaire chinois Eric Li, qui a également fondé Geely.

Eric Li a également acquis une participation de 80 % dans Meizu l’année dernière. C’est ce qu’on appelle la convergence !

Le téléphone Polestar sera utilisé pour démontrer les prouesses de Polestar OS, un système logiciel qui alimentera le téléphone, ainsi que le système multimédia embarqué à bord des prochains véhicules Polestar vendus en Chine. Le groupe sino-suédois n’a pas précisé s’il serait vendu ailleurs.

Ici, Polestar et Volvo ont un partenariat assez avancé avec Google pour utiliser le système Android. Cette intégration sera renforcée l’année prochaine avec une nouvelle version améliorée de Google Maps, une commande vocale étendue et quelques autres nouvelles fonctionnalités.

Moins de véhicules, plus de profits

Le PDG de Polestar, Thomas Ingenlath, en a profité pour indiquer que l’entreprise envisage d’atteindre définitivement le seuil de rentabilité en 2025. Le constructeur est en bonne voie pour livrer 60 000 exemplaires de la Polestar 2 cette année et prévoit d’augmenter le rythme de 155 000 véhicules vendus par année à court terme.

Pour y parvenir, le groupe lancera la production de ses autres modèles en Chine, en Corée et aux Etats-Unis. Le Polestar 3, un petit SUV aux formes assez conventionnelles, devrait arriver sur le marché début 2024. Le Polestar 4, un SUV coupé qui remplace sa lunette arrière par une caméra et un rétroviseur LCD, suivra quelques mois plus tard.

Polestar prévoit également de lancer ultérieurement sa berline haut de gamme Polestar 5. Ce modèle sera fabriqué en Corée, à proximité des usines de SK On, un fabricant de batteries qui promet une technologie assez intéressante. Développée conjointement avec la société israélienne StoreDot, la Polestar 5 ne devrait avoir besoin que d’une recharge de 5 minutes pour récupérer l’équivalent de 160 km d’autonomie.

La Polestar 5 est une version plus raisonnable du concept Precept, qui préfigurait le futur design de la marque. Elle restera quand même une voiture haut de gamme, voire carrément luxueuse.

En fait, toute la gamme Polestar souhaite se positionner dans un créneau plus luxueux que ce que laisse entendre la Polestar 2. C’est aussi la stratégie affichée lors du Polestar Day par son patron : l’objectif est de devenir rentable en vendant peut-être un peu moins de véhicules que prévu, mais à un prix de détail plus élevé, pour générer de meilleures marges bénéficiaires.

En d’autres termes : Polestar n’a pas pour objectif de rendre les voitures électriques plus accessibles aux gens ordinaires…

Le texte Polestar : quatre nouveaux modèles et… un téléphone ! vient de L’annuel de l’automobile – Actualité automobile



[ad_2]

Gn Ca tech

Back to top button