Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Science et technologie

Le cimetière de Gurgy révèle l’histoire génétique de sept générations néolithiques – Libération

[ad_1]

Rapports

Article réservé aux abonnés

L’analyse de près de 130 individus remontant à 7 000 ans a permis aux scientifiques de reconstituer deux vastes arbres généalogiques. Le plus ancien de l’histoire. « Libé » a passé une journée dans une bibliothèque d’os avec les auteurs de l’étude.

« Stéphane, où sont les dents ? Maïté Rivollat ​​​​n’a pas perdu son dentier, elle arbore toujours un sourire droit et immaculé. Ce qu’elle recherche, ce sont ses objets d’étude. Pas de presse-papiers sur le bureau d’un anthropologue : des ossements et deux talkies-walkies pèsent lourd sur les documents. « Ils sont là, sur mon bureau, je pense, » répond son ancien jury de thèse en haussant un sourcil dubitatif dans son laboratoire, sur le campus de l’université de Bordeaux. Des dizaines de petits sacs en plastique contenant des fragments d’os et quelques dents sont entassés non loin des rapports de fouilles archéologiques et des documents de recherche. Ici, on étudie des ossements anciens pour mieux comprendre le passé. Comment vivaient les gens il y a 7 000 ans ? Comment leurs maisons ont-elles été construites ? Quelle était leur organisation sociale ? Qu’ont-ils mangé? Et comment se sont matérialisées les inégalités sociales qui ont commencé à apparaître durant cette période ?

Les quelques caisses du bureau de Stéphane Rottier ne sont rien comparées à ce qui se trouve dans un hangar à seulement 3 kilomètres de l’université, en bordure de la voie ferrée de la ville de Pes.

[ad_2]

Gn Ca tech

Back to top button